une soirée "indécente" au CHU de Poitiers

Publié le par FSC

 

 

La soirée de clôture du congrès national de l’Union des ingénieurs hospitaliers en restauration (Udihr), qui s’est tenue le 24 septembre dernier au CHU de Poitiers, a fait tousser la CGT de l’établissement.

En ces temps de disette budgétaire et de protocoles Covid renforcés, les agapes des spécialistes de la restauration hospitalière ne sont pas passées inaperçues.

« C’est provoquant, c’est indécent alors que juste à côté se trouvaient des administratifs qui sont dans une situation précaire. Le personnel n’est même plus en colère, il est blasé de voir ça, tonne Nicolas Boué de la CGT. Nous étions en plein CHSCT quand nous avons vu l’installation se faire. Nous, nous discutions des nouveaux protocoles Covid. »

Les tables dressées se trouvaient dans une partie de l’Agora du CHU.

« Le dîner servi le jeudi soir à 70 participants l’a été avec autorisation de la préfecture et le CHU s’est assuré auprès des organisateurs que toutes les conditions inhérentes à la crise sanitaire avaient été respectées. Contrairement à ce qui a été dit, il n’y a pas eu de “ privatisation ” du lieu », réagit la direction de l’établissement.

La préfecture ne donne pas la même version que le CHU. Nous l’avons sollicitée, elle ne nous a pas répondu. Mais, elle avait précédemment indiqué à nos confrères de France Bleu et France 3 qu’elle n’avait délivré aucune autorisation… ce type d’événement privé ne le nécessitant pas à ce moment-là. Depuis la jauge est passée à trente personnes.

La préfecture précisait avoir été avisée par un simple coup de fil d’un cadre du CHU à un agent de la préfecture. « C’est la preuve qu’ils ne sont pas clairs avec cette affaire », enfonce la CGT qui juge déplorable l’image renvoyée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article