Décès de la chanteuse et poétesse Hélène Martin

Publié le par FSC

Hélène Martin, née le 10 décembre 1928 à Paris et décédée le 21 février 2021 à Cordemais en Loire-Atlantique, est une chanteuse française, également auteure-compositrice-interprète. Elle a consacré sa carrière à la mise en musique et à l'interprétation de la poésie.
Hélène Martin fait ses débuts à Paris dans les cabarets de la rive gauche, notamment à La Colombe, où sa voix chaude d'alto fait merveille. Elle enregistre, dès 1956, simplement accompagnée de sa guitare. En 1962, elle commence à mettre en musique des poèmes de Jean Genet, dont elle reçoit les encouragements. Sur une proposition de Jean Vilar, elle monte au festival d'Avignon de 1966 le spectacle Terres mutilées sur des textes de René Char, avec Roger Blin, Francesca Solleville, Bachir Touré. Elle installe sa maison de production, les disques du Cavalier, à Viens, dans le Vaucluse en 19702.
Sa longue amitié avec Louis Aragon et avec Jean Giono nous vaut des adaptations de leurs poèmes en chansons, en 1971 notamment, et des émissions de télévision sur leur œuvre (dont une adaptation de Jean le Bleu). Aragon lui fait rencontrer le poète chilien Pablo Neruda, et en 1975 paraît son interprétation de l'Élégie à Pablo Neruda.
Parmi ses autres poètes de prédilection, on compte Audiberti, Colette, Lucienne Desnoues, Paul Éluard, Luc Bérimont, Eugène Guillevic, Louise Labé, Queneau, Seghers, Supervielle, Soupault, Jean Mogin... Elle reprend aussi des chansons de Léo Ferré ou Gilles Vigneault.
Philippe Soupault lui rend hommage dans une monographie publiée en 1974, Hélène Martin, aux éditions Seghers.
En 1976, elle monte Chansons/roman au Carré Silvia Montfort. Après un spectacle sur Georges Braque au Centre Pompidou en 1982, elle adapte à la scène Le Condamné à mort de Jean Genet en 1984, sous forme d'opéra-poème, au théâtre Romain Rolland de Villejuif. Son engagement féministe s'affirme dans son album Liberté femme (1982-1990) et dans la réalisation d'une série de sept émissions sur la contraception (Le Choix).
Productrice des disques du Cavalier, elle crée également des concerts et des spectacles musicaux, des émissions radiophoniques et télévisuelles. Elle réalise pour la télévision la série Plain-Chant, dédiée aux portraits de poètes.
Étienne Daho reprend en concert la mise en musique d'Hélène Martin du texte Sur mon cou de Jean Genet (extrait du Condamné à mort), qu'il enregistre en 1998.
En 1999, elle enregistre un nouvel album, La Douceur du bagne, sur des poèmes de Michel-Ange, Artaud, Rimbaud, Fargue, Claude Roy ou encore François Villon.
En 2009, Hélène Martin est invitée à se produire au théâtre des Bouffes-du-Nord dans le cadre du festival Hommage à l'âge.
L'année suivante sort Voyage en Hélènie, un coffret de treize CD retraçant sa carrière.
Elle fait partie des grands interprètes de poésie, avec Léo Ferré, Jean Ferrat, Paco Ibáñez ou Angélique Ionatos.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article