Article publié depuis Overblog et Facebook et Twitter

Publié le par FSC

Déclaration commune des partis communistes et ouvriers

Traduction Nico Maury
 
 
Non aux brevets sur les vaccins !
 
 
Depuis plus d'un an maintenant, la pandémie de CoViD-19 a provoqué une immense tragédie. Au cours de cette période, des millions de travailleurs-travailleuses dans de nombreux pays ont contracté la maladie, perdu leur santé, perdu leur emploi ou même perdu la vie. D'un autre côté, dans le même temps, certaines entreprises qui vendaient des aliments essentiels, des produits sanitaires, des masques, des vaccins sont devenues parmi les plus riches du monde. La classe capitaliste a transformé la pandémie en une opportunité pour exploiter davantage les travailleurs-travailleuses afin de faire plus de profits.

Plusieurs vaccins utilisés depuis fin 2020 ont été développés par des monopoles pharmaceutiques. Il existe de nombreuses informations sur l'efficacité clinique et l'intervalle de dosage de ces vaccins. Bien que certains d'entre eux doivent être utilisés avec prudence en raison d'effets secondaires indésirables, ils peuvent être efficaces dans la lutte contre la pandémie. Cependant, seulement 2,16% de la population mondiale a été entièrement vaccinés depuis qu'ils ont reçu un vaccin pour la première fois.

La principale méthode de lutte contre les maladies infectieuses est la vaccination à grande échelle, rapide et efficace.

Malheureusement, le capitalisme du 21ème siècle n'est pas en mesure de mettre en œuvre cette formule de base face à un processus d'infection mondial comme l"est la pandémie CoViD-19. Les raisons de cette situation sont évidentes.

Bien que toutes les recherches sur le développement de vaccins aient été menées grâce à des fonds publics et aux efforts conjugués de milliers de scientifiques, le produit final des grandes puissances capitalistes a été approprié par des monopoles pharmaceutiques au nom de la propriété intellectuelle appelée brevets. Actuellement, les vaccins ne peuvent être fabriqués que dans un nombre limité de pays.

Alors que les pays impérialistes les plus puissants commandent beaucoup plus de flacons - au-delà de leurs besoins - et obtiennent une plus grande part des fournitures disponibles, des dizaines de pays, en particulier les moins développés économiquement, ne peuvent vacciner qu'une petite partie de la population, et cela dans un avenir incertain. Cela ne tient tout simplement pas compte de la mort évitable des citoyen.ne.s de ces pays.

Le scénario le plus dangereux dans le cas des maladies infectieuses est la vaccination d'une partie très limitée de la population, ce qui faciliterait l'évolution du virus pour lui donner des propriétés plus sophistiquées. C'est ce qui se passe actuellement.

La pandémie de CoViD-19 ne disparaîtra pas soudainement de la terre. De plus, les conditions sociales et écologiques créées par le capitalisme nous montrent que l'humanité devra à nouveau faire face à de telles épidémies, quoique d'une manière différente. La pandémie de CoViD-19 se poursuivra jusqu'à ce qu'un traitement efficace contre le virus soit trouvé et / ou qu'une vaccination complète et rapide soit effectuée; et au mieux, l'humanité continuera à vivre avec le coronavirus, avec un taux réduit de maladies et de décès. Il est donc dans l'intérêt commun des classes populaires et populaires de lutter pour que les vaccins et les traitements contre les maladies infectieuses soient prioritaires.

Les brevets ou les droits de propriété intellectuelle n'ont pas facilité la production de vaccins comme on le prétend, au contraire, ils ont ralenti l'immunisation des masses. Mais nous ne pouvons pas laisser un problème de santé publique à la «bonne volonté» des monopoles à but lucratif et à la concurrence entre eux.

Prenant en compte et appréciant les activités de solidarité et de coopération, les initiatives et les efforts qui ont été développés par certains pays, nous, partis communistes et ouvriers du monde, appelons ensemble:


- La suppression des droits dits de propriété intellectuelle, à savoir les brevets, sur tous les vaccins et formulations de traitement CoViD-19 utilisés ou en cours de développement, ainsi que les réglementations légales nécessaires dans tous les pays.

- La production, la distribution et l'utilisation des vaccins doivent se faire entièrement grâce à un financement public et à une participation accrue du public. Le système de santé publique doit être étendu et renforcé immédiatement.

- Nous condamnons la spéculation sur les vaccins. Toutes les informations sur les vaccins et les formulations de traitement doivent être présentées de manière transparente aux organisations scientifiques internationales. La recherche dans ce domaine doit être menée sur la base de la solidarité et de la coopération internationales, et non de la concurrence.

- Des mesures décisives doivent être prises contre les campagnes anti-vaccination et la désinformation non scientifique.


Les peuples doivent intensifier leur lutte pour protéger la santé. Il faut forcer la dispute avec les intérêts des monopoles qui sacrifient la vie humaine pour le profit!

Signataires:

Parti communiste d'Australie
Tribune progressive, Bahreïn
Parti communiste du Bangladesh
Parti communiste brésilien
Parti communiste du Brésil
Parti communiste britannique
Nouveau Parti communiste britannique
Parti communiste allemand
Parti communiste français
Parti communiste de Grèce
Parti communiste d'Inde (Marxiste)
Parti Tudeh d'Iran
Front communiste, Italie
Parti communiste du Canada
Mouvement socialiste du Kazakhstan
Parti communiste du Luxembourg
Parti communiste du Mexique
Parti communiste de Norvège
Parti du travail d'Autriche
Parti communiste du Pakistan
Parti communiste palestinien
Parti du peuple palestinien
Parti communiste philippin (PKP-1930)
Parti communiste portugais
Parti socialiste roumain
Communistes de Serbie
Parti communiste des travailleurs d'Espagne
Parti communiste des peuples d'Espagne
Communistes de Catalogne
Union populaire de Galice
Parti communiste soudanais
Parti communiste du Swaziland
Parti communiste de Bohême et Moravie, République tchèque
Parti communiste de Turquie
Parti communiste d'Ukraine
Parti travailliste hongrois
Parti communiste du Venezuela
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article