Samedi 29 mai 2021 : montée au mur des Fédérés 1871-2021 Elle est vivante : VIVE LA COMMUNE !

Publié le par FSC

 

Amies et Amis de la Commune de Paris 1871

Appel à l’initiative de

l’Association des amies et

amis de la Commune

Vive la Commune !

Faisons du 29 mai 2021, une grande journée populaire pour célébrer la Commune de Paris 1871…
« Plus que jamais, la Commune reste une source d’inspiration et de confiance pour toutes celles et tous ceux qui se réclament, encore et toujours, des valeurs de la République démocratique et sociale, une République émancipatrice et universelle.
Face à la haine intacte des Versaillais d’aujourd’hui, manifestons la solidarité joyeuse que stimule son héritage. »

Plus de 80 organisations, associations, syndicats, partis politiques se sont joints à cet appel.

Le Pardem sera évidemment au rendez-vous dès le matin sur la place de la République à Paris, puis dans le défilé vers le Mur des Fédérés en début d’après-midi (infos précises en fin de ce message).
Car aujourd’hui, en ces temps gris où la République française est malmenée et blessée, où les classes dominées souffrent sous le joug du néolibéralisme mondialisé, qu’elles sont enchaînées par l’Union européenne qui les prive de souveraineté populaire et nationale et sont maltraitées par la violence du gouvernement de Macron, entièrement dévoué aux intérêts des profiteurs du libre-échange et de la finance, fêter la Commune c’est affirmer notre détermination à ne pas courber l'échine ! C’est célébrer la résistance, la révolte et les révolutions libératrices !
C’est réveiller en chacun d’entre nous la conviction, et même l’assurance, que le peuple français sait redresser la tête et combattre contre l’exploitation et l’injustice, même dans les circonstances les plus difficiles, voire improbables.
C’est avoir pleinement conscience que la force et l’intelligence collectives sont déterminantes pour créer une société nouvelle, juste et fraternelle.

Non, nous n’oublions pas que les Communards ont su tout à la fois combattre contre les Versaillais, armes à la main, et imaginer de nouvelles formes d’organisation et de modalités démocratiques de prises de décision. Ils ont, entre autres, pensé les bases de la laïcité et la reconnaissance de la place pleine et entière des femmes, dans le combat et dans toutes les dimensions de la vie sociale.

Nous n’oublions pas non plus que les Communards furent écrasés sans pitié par la bourgeoisie française vendue à l’ennemi du pays. Tout comme furent poursuivis, dénoncés et assassinés tant de Résistants à l’occupation allemande mais dont la ténacité et la stratégie mise en œuvre via le Conseil national de la Résistance ont ouvert sur la libération de la France et de son peuple et un programme politique au service des intérêts du peuple et de la nation. 

https://www.pardem.org/programme-du-conseil-national-de-la-resistance-cnr

150 ans plus tard, pris dans le chaos des offensives des Versaillais d’aujourd’hui, nous sommes persuadés que le peuple trouvera encore des ressources puissantes s’il tourne son regard vers l’histoire de toutes les résistances et s’il sait en tirer les leçons pour s’opposer à ceux qui l’oppriment. Écrire une page d’histoire victorieuse, en gardant au cœur le temps des cerises pour nous libérer des entraves qui brident notre imagination : tel est l’avenir que nous avons à dessiner et à rendre vivant.

Et comme le 29 mai est une date qui porte une mémoire plus récente, celle de la victoire du NON au TCE (Traité constitutionnel européen) en 2005, le Pardem participera aussi au rassemblement de la Fête de la démocratie qui aura lieu dans l’après-midi place de la République (informations pratiques à venir).

LES RENDEZ-VOUS POUR LA COMMUNE LE 29 MAI
• À partir de 10 heures, sur la place de la République, animations, spectacles, prises de parole, pique-nique.
• À 14 heures, départ du cortège populaire en direction du Père-Lachaise.
• Objectif : la montée au Mur des Fédéré
s

et amis de la Commu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marius 26/05/2021 21:57

Non, La Commune n'est pas morte...puisqu'elle m'a poussé à éprouver le besoin de rédiger un texte.
Les Communards
"Ils serraient leur espoir au creux de leurs musettes
Il ne leur restait rien d'autre à mettre dedans
Ils se donnaient leur vie comme on règle une dette
Ils n'avaient que la mort à foutre sous leurs dents..."

On peut trouver le texte entier (et un enregistrement très...artisanal) sur le blog "Bribes d'infos" dans la section "d'autres mots-invités". Vous pouvez "repiquer" l'ensemble si vous le souhaitez...
Marius.