NATIONALISATION

Publié le par FSC

 
Paracétamol : la CGT veut nationaliser la production
Par Le Dauphiné Libéré 

Lundi dernier, Jean Castex était sur la plateforme chimique de Roussillon pour apporter le soutien du gouvernement, via le plan France Relance, à la construction sur le site d’une unité de fabrication au paracétamol par Seqens.

À l’issue de cette visite, l’union locale et l’union départementale de la CGT veulent réaffirmer leur position quant à la production française de paracétamol qu’ils défendent depuis 2008 et la fermeture de la dernière unité de production à Roussillon. Le syndicat réclame néanmoins une nationalisation des unités de production et la levée des brevets de tous les médicaments.

La CGT refuse également le financement public des investissements dès lors qu’aucune garantie n’est exigée de la part de Seqens en termes d’emplois et de pérennité dans le temps des activités financées. Pour mémoire, 100 millions d’euros seraient investis sur le projet de Roussillon. L’État abonderait à hauteur de 40 millions d’euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Richard PALAO 11/09/2021 19:11

Quel est le sens de cet article qui publie une affiche du PCF et une revendication de la CGT ?