Bagnères-de-Bigorre. La CGT dénonce la fermeture des urgences de Bagnères

Publié le par FSC

Hopital : La casse se poursuit !

_____________________________________

 

SOURCE : La Dépêche

 

Suite à la fermeture, certaines nuits, des urgences de l’hôpital de Bagnères-de-Bigorre, la CGT réagit via un communiqué. Une affiche apposée à l’entrée ne passe pas.

 

"Les Urgences de Bagnères sont en grand danger. L’hôpital public traverse une crise grave voulue par nos décideurs sous couvert de l’ARS, dont les usagers que nous sommes n’ont pas à faire les frais. A Bagnères, il ne faut pas avoir besoin des urgences après 19 heures depuis septembre 2021. Afin d’informer les usagers, il y a une affichette format A4 sur la grille de l’hôpital, avec, comme consigne d’appeler le 15, et, comme solution, d’aller à Tarbes : où ?

Se déplacer à Tarbes 30 minutes, lorsque l’on sait que chaque minute compte dans un pronostic vital. Le Syndicat CGT de l’hôpital et l’Union Locale CGT dénoncent ces conditions depuis plusieurs mois. La seule réponse : "nous ne trouvons pas de médecins urgentistes".

Toujours le même refrain ! Lors d’un courrier adressé à tous les élus le 7 juin 2021, le Député Sempastous affirme que les urgences de l’hôpital de Bagnères n’étaient pas menacées. Lorsque, conviés au Conseil Territorial de Santé sur Tarbes, avec l’ARS, la Direction, les Elus (maires, députés, conseillers départementaux…) médecins hospitaliers et libéraux, les sommités, le 23 septembre 2021 il a été évoqué la forte pénurie médicale des urgentistes de Tarbes et du département.

Pour rappel, le planning des urgences, Smur et l’effectif médical de Bagnères sont organisés par Tarbes. En résumé la pénurie des médecins urgentistes représente 8 personnes, temps plein pour Bagnères et Tarbes. Les délégués CGT de l’hôpital ont été sidérés que lors de cette réunion, le sort des urgences bagnéraises n’ait été mis à l’ordre du jour, ni évoqué. Les seuls à réagir sur le sujet et à s’en inquiéter ont été le Maire de Bagnères et la Conseillère Départementale. Mais leurs interventions n’ont pas permis de faire avancer le dossier qui semble d’ores et déjà bouclé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Comment la CGT 65 peut-elle faire confiance à un maire de DROITE à Bagneres qui donne TOUT au "privé" (de quoi ?...) et dépouille l'hôpital ?... Lou ... UN ancien hospitalisé qui entra en conflit OUVERT contre le directeur VOYOU et complice des fourvoyeurs des services publics locaux dans les années 2000 à 2005 ... Ce lundi 4 oct. 2021 à 9h20 , prêt à apporter témoignages et soutien ACTIF : Lou DESTRABAT dans le 40
Répondre