SYNDICATS : Après le 5 octobre ça pousse en bas !

Publié le par FSC

SOURCE : Ouest France

Côtes-d’Armor. Contestation sociale : des syndicats poussent leurs centrales à amplifier les actions

Après la mobilisation du 5 octobre 2021 qui a rassemblé près de 1 500 manifestants dans les Côtes-d’Armor, les syndicats veulent amplifier le mouvement.

 

Dans les Côtes-d’Armor, entre 1 300 et 1 500 personnes ont défilé dans les rues le mardi 5 octobre 2021, pour protester contre la réforme de l’Assurance-chômage, la réforme des retraites et plus généralement, contre la baisse du pouvoir d’achat. Une belle mobilisation, se félicite Matthieu Nicol (CGT) alors « qu’on n’a pas pu faire des actions de terrain en amont comme on le fait habituellement ».

« Des revendications claires »

« Nous avons rassemblé car nous avons des revendications claires. Il n’y avait pas que des militants. Cela montre que le pouvoir d’achat, les retraites et les conditions de travail sont une vraie problématique pour les salariés, contrairement à la sécurité ou à l’immigration qui sont dans le débat public aujourd’hui », dit Matthieu Nicol (CGT), qui se félicite du « front unitaire constant dans les Côtes-d’Armor » depuis de nombreux mois sur ces questions. Cette intersyndicale associe la CGT, FO, la FSU et Sud-Solidaires.

Les centrales syndicales devaient se réunir ce 11 octobre 2021 pour décider des suites à donner au mouvement. Les représentants syndicaux costarmoricains les poussent à poursuivre et à amplifier le mouvement. « Il faut des perspectives aux journées d’action, insiste Martial Collet (FO). Elles ne doivent être que des étapes. »
 

Le mardi 5 octobre 2021, plus de 500 personnes ont manifesté pour le pouvoir d’achat dans les Côtes-d’Armor.
Le mardi 5 octobre 2021, plus de 500 personnes ont manifesté pour le pouvoir d’achat dans les Côtes-d’Armor. | OUEST-FRANCE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article