AUDE : grève des facteurs pour les conditions de travail et le service public postal

Publié le par FSC

Le syndicat CGT FAPT 66 dénonce une dégradation des conditions de travail.
  • Le syndicat CGT FAPT 66 dénonce une dégradation des conditions de travail. Illustration Nicolas P
  • Le syndicat CGT FAPT 66 dénonce une dégradation des conditions de travail.
    Le syndicat CGT FAPT 66 dénonce une dégradation des conditions de travail. Illustration Nicolas Parent

 

Le syndicat CGT FAPT 66 appelle l’ensemble des postiers du département à la mobilisation à compter de ce lundi 20 décembre 2021, à l'instar de leurs collègues de l'Aude.

"C'est une première en période de fête". Pourtant, "la mobilisation s’annonce très suivie dans tout le Vallespir, les Aspres-Riberal, le secteur de Toulouges et tout Perpignan où des préavis de grève locaux ont été déposés", prévient le syndicat  GCT FAPT 66 à l'initiative d'une grève de tous les facteurs du département, mais aussi de l’ensemble du personnel, à compter de ce lundi 20 décembre.

"Les lutins du Père-Noël" entendent ainsi crier haut et fort leur colère et leur ras-le-bol face à la dégradation non seulement de leurs conditions de travail mais aussi du service public postal.  "Distribution du courrier aléatoire, ouvertures réduites ou fermetures programmées et intempestives des guichets..." la CGT FAPT 66 dénonce également "une utilisation abusive d’intérimaires" qui représenteraient 20% des effectifs dans les P.-O. "Pour 2021, des CDI ont été signés concernant dix facteurs dans le département et aucun guichetier. Et ces chiffres auraient pu être pires sans les luttes". 

Les protestataires réclament alors la création de postes supplémentaires, "une augmentation réelle des salaries", "l’octroi d’une prime de 1000 euros",  "l’embauche de tous les intérimaires en CDI", soit 150 personnes concernées dans tout le département, "le remplacement des postes vacants" et des moyens "permettant une distribution 6 jours sur 7 avec le droit au week-end pour tous". 

Laure Moysset
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article