MANIF à Paris ce dimanche à l'appel de 50 organisations

Publié le par FSC

Une cinquantaine d’organisations syndicales, de partis et d’associations appellent à manifester dimanche à Paris pour « faire taire » Eric Zemmour, qui tiendra dans l’après-midi son premier meeting en Seine-Saint-Denis. Si le candidat a la présidentielle a changé le lieu de son meeting, les organisations syndicales conservent l’endroit initial de la manifestation.


Le candidat à la présidentielle d’extrême droite Eric Zemmour tiendra dimanche 5 décembre 2021, dans l’après-midi, son premier meeting au Parc des expositions de Villepinte, en Seine-Saint-Denis plutôt qu’au Zénith du parc de La Villette, comme prévu initialement, comme il l’a annoncé mercredi. Malgré ce changement de lieu, les organisateurs de la manifestation, qui sont hostiles à sa venue, ont néanmoins décidé de maintenir le parcours initialement prévu, de Barbès à La Villette.

« C’était un peu compliqué d’organiser une manifestation au dernier moment en Seine-Saint-Denis. On risquait de perdre du monde, de ne pas réunir toutes les conditions de sécurité, et puis ça nous obligeait à refaire une communication », explique Benoît Martin, secrétaire général de l’union départementale CGT de Paris, au cours d’une conférence de presse à la Bourse du Travail, alors que les tracts et les affiches ont déjà commencé à être distribués et collés.

Dénonçant un homme qui véhicule la « haine » et la « division », Benoît Martin dit espérer une « grande manifestation populaire des Franciliens dimanche » pour « faire taire Zemmour, c’est-à-dire parler plus fort que lui en fait ».

« Avoir réussi à faire fuir, Eric Zemmour, c’est déjà une petite victoire »
« Nous faisons le pari du nombre », a-t-il affirmé sans avancer de chiffre. Mais déjà les organisateurs se sont félicités d’avoir fait « fuir » Eric Zemmour, qui a déplacé son lieu de meeting. « C’est une vraie petite victoire […]. Cela prouve que lorsqu’on démontre que les gens ne veulent pas de Zemmour, il recule », a souligné Raphaël Arnault, de la Jeune Garde Paris.

Selon Adèle Tellez, de la CGT du XIXe arrondissement, des salariés de La Villette s’étaient mobilisés et « préparaient des mouvements de personnel ».

Benoît Martin n’a pas exclu la venue du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui apparaît dans le clip de campagne d’Eric Zemmour. « La CGT est visée parce que nous défendons un projet de société opposé au leur », a affirmé Adèle Tellez.

L’entourage d’Eric Zemmour a reconnu jeudi avoir changé son fusil d’épaule pour ne pas mettre en « danger » le public en raison des manifestations attendues.

Plusieurs syndicats CGT et Solidaires, le PCF 75, le NPA, Ensemble !, le Parti de gauche, les Jeunes Écologistes, les organisations de jeunesse Unef et FIDL, SOS Racisme, appellent notamment à manifester.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article