STELANTIS : le choix de la prime plus que l'augmentation des salaires

Publié le par FSC

Les grands groupes ne peuvent plus cacher l'importance des profits réalisés (13, 4 milliards d'euros pour Stallantis ET les luttes pour les salaires ayant tendance à se développer, les grands patrons préfèrent prendre les devants.

Tout en prenant la précaution de ne pas augmenter substantivement les salaires.

Bien sûr la pime est bonne à prendre mais apparemment les travailleurs et en tout cas la CGT de l'entreprise ne sont pas dupes de la stratégie patronale

_____________________

SOURCE : Sud Ouest

 

Stellantis va verser une prime d’intéressement de « 4 000 euros minimum » à ses salariés français
 
       
Pour ses salariés français, le constructeur automobile Stellantis annonce une prime grâce à ses bénéfices records
C’est l’année de tous les records pour le groupe Stellantis. Carlos Tavares, à la tête de cette fusion entre PSA Peugeot Citroën Opel d’un côté, et Fiat-Chrysler de l’autre, a annoncé que les salariés du constructeur automobile toucheront « 4 000 euros minimum, en moyenne 4 400 euros ». Au micro de France Info ce mercredi 23 février, le directeur a précisé que cette prime d’intéressement et de participation touchera en priorité « ceux qui ont les plus bas salaires ».

Automobile : Stellantis prévoit 2 600 départs volontaires sur deux ans en France
D’après la CFDT, les effectifs de Stellantis (ex-PSA) en France ont fondu, passant de 70 000 à 40 000 salariés en 15 ans
Cette prime record est due aux résultats records du groupe. Avec 13,4 milliards d’euros de bénéfice net pour 2021, la crise du Covid-19 semble loin derrière. Ce, grâce à deux modèles phares. En Europe, la Peugeot 2008 reste la voiture la plus vendue. Aux États-Unis, c’est la Jeep Wrangler qui est en tête des ventes.

« Un vol manifeste »


Pour la CGT en revanche, toujours sur « France Info », « la direction est très loin du compte ». Le syndicat dénonce « un vol manifeste ». Pour elle, en « 2020 avec 2 milliards de bénéfices, les salariés avaient touché 2 700 euros net ». La CGT revendique 400 euros d’augmentation de salaire par mois pour tous avec « un salaire minimum à 2 000 euros », a réagi le délégué syndical central Jean-Pierre Mercier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article