La CFDT solidaire des ukrainiens ... en continuant d'ignorer les ukrainiens du Donbass

Publié le par FSC

Par devoir d'information en ce moment si crucial, pour que chacun puisse se faire son opinion.

Une déclaration dans la lignée de l'Union européenne (Laurent Berger est président de la Confédération Europenne des Syndicats) et de l'OTAN qui fait comme si tout commençait le 23 février en ignorant le coup d'état illégal de février 2014, le massacre d'Odessa du 2 mai et les bombardements des populations civiles du Donbass.

________________

SOURCE : le site de la CFDT

 
La CFDT est solidaire des Ukrainiens

iconeExtrait de l’hebdo n°3813

Par Yvan Ricordeau— Publié le 01/03/2022 à 14h00 et mis à jour le 04/03/2022 à 08h02

 
Yvan Ricordeau, secrétaire national
Yvan Ricordeau, secrétaire national© Virginie de Galzain

 

Depuis le 23 février, le monde entier a les yeux rivés sur l’Ukraine. L’agression – injustifiée et injustifiable – de ce pays démocratique et souverain puis le déclenchement de la guerre par la fédération de Russie ont plongé le monde dans l’effroi. La CFDT condamne fermement cette attaque militaire et dénonce sans équivoque celles et ceux qui la nient ou en minimisent la portée. Elle exprime toute sa solidarité et tout son soutien au peuple et aux syndicalistes ukrainiens.
La CFDT tient également à saluer le courage de nombreux citoyens russes qui dans leur pays, et malgré la répression et les risques d’emprisonnement, défient les autorités et manifestent leur opposition à ce conflit, tout en réaffirmant leur attachement à la démocratie.
Tout doit être mis en œuvre pour mettre fin à cette guerre. C’est d’ailleurs le sens de notre mobilisation aux côtés de la société civile européenne et du mouvement syndical européen, avec la Confédération européenne des syndicats, pour la promotion de la paix et une sortie du conflit armé avec une réponse politique, diplomatique et négociée. La France comme l’Union européenne doivent agir afin que les mesures les plus sévères soient prises à l’encontre du régime russe au sein des institutions internationales.
Dans ces heures sombres, la CFDT appelle à la solidarité et à offrir l’asile aux Ukrainiens, enfants, femmes et hommes, qui fuient le conflit… et doivent être accueillis dans le respect et la dignité. Aujourd’hui comme hier, notre organisation s’engage sans réserve pour le respect du droit international, de la paix et des valeurs démocratiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Rien d Etonnant puisque la Cfdt est depuis longtemps aux couleurs de l Ukraine : syndicat jaune couleur des traitres et bleu comme le drapeau europeen...
Répondre