C'est avec les canons envoyés par Macron que les populations civiles du Donbass sont bombardées !

Publié le par FSC

SOURCE : le site d'Erwan CASTEL

Au dessus de Donetsk la haine occidentale vient à nouveau salir les nuages du juin.
Bombardement ukrainien du district de Kievsky le 17 juin 2022.

 

Macron est bien rentré à Paris ce 16 juin en soirée comme  les autres laquais Scholz à Berlin et Draghi à Rome après leur visite de soutien à l'effort de guerre étasunien mené contre Moscou en Ukraine, avec le sang ukrainien et l'argent des contribuables occidentaux. 

Et la fin de la visite des proxénètes français, italien et allemand à la prostituée ukrainienne de l'Oncle Sam a été confirmée dès les premières heures de ce 17 juin par de nouveaux bombardements massifs des populations civiles de Donetsk:

 

17 juin 2022, bombardement ukrainien du district de 
Kievsky dans le  Nord du centre ville de Donetsk).
 
Ce martyr augmenté des familles du Donbass, devenu litanie quotidienne depuis 8 années de bombardements ukrainiens de leurs zone résidentielles atteint depuis plusieurs semaine entre les des paroxysmes qui n'avaient jamais été vécus, mais au plus fort des combats de 2014 menés entre les milices populaires et les soudards de Kiev.
 
Et si Macron est bien rentré dans ses pénates lutéciennes, ses étrons offerts avec les autres clébards de l'OTAN aux criminels de Kiev sont toujours là et même de plus en plus visibles comme ces canons de 155mm dont une nuée ardente de 88 obus s'est abattue sur le seul district de Kievsky à Donetsk ce matin.
 
Eclat d'obus de 155mm français ayant explosé
sur le marché Mayak de Donetsk le 17 juin 22

 

Autre vue des bombardements ukrainiens sur 
Donetsk du 17 juin 2022 matin 
 
Et la ville de Donetsk n''est pas la seule cité républicaine a avoir été prise pour cible par les forces ukrainiennes. 50 kilomètres plus au Nord, sur le front de Gorlovka, la ville de Golmoïsky a été également bombardée massivement provoquant plusieurs victimes civiles et de nombreuses destructions: 
 
Habitante de Golmoisky tuée par des tirs ukrainiens le 17 juin matin
 
Ailleurs les forces ukrainiennes ont frappé la ville de
Krasny Luch, à 50 km à l'arrière de la ligne de front.
Ici le dépôt militaire qui était probablement visé en feu 
 
Bien que le président de la République Populaire de Donetsk, dans une maladresse propagandiste coutumière ait annoncé en fin de matinée que "les 6 points de tir à partir desquels l'artillerie ukrainienne a pilonné Donetsk ont tous été supprimés", les bombardements ukrainiens continuent à terroriser le centre ville. 
 
De 9h20 à 15h00, heure à laquelle j'interromps le temps d'un service ce compte rendu, ce ne sont pas moins de 147 obus de 155mm de l'OTAN qui se sont abattus sur la capitale républicaine, et je n'ai pas encore fait le décompte des autres munitions (roquettes, obus de 120, 122, 152, 220 mm etc)
 

Depuis les bombardements de la Serbie en 1999, l'OTAN est devenu une véritable organisation criminelle, semant le chaos  à travers le Monde, directement ou via ses auxiliaires réguliers ou ses idiots utiles terroristes. Depuis 8 ans Washington a trouvé, avec le régime de Kiev, le moyen de cumuler le statut étatique et la dimension terroriste de son hégémonie mondialiste grâce à des laquais occidentaux trahissant leurs peuples pour installer ce chaos suicidaire au coeur de l'Europe, mais qui profite tant à la ploutocratie mondialiste.

Quand la guerre n'est que le prolongement 
de l'économie par d'autres moyens

 

 

Macron, comme tout bon capitaliste amoral, qu'il soit de gauche ou de droite ne donne pas des canons aux assassins de Kiev pour protéger une certaine idée de la démocratie ou des droits de l'homme et encore moins pour aider à faire revenir la paix en Ukraine, mais bien pour lécher les pompes de l'Oncle Sam et engraisser ses capitaines d'industrie...

Erwan Castel

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article