AVEYRON : la CGT mobilisée les 22 et 29 septembre !

Publié le par FSC

Les membres de la commission exécutive de l’union locale CGT du Bassin decazevillois.
  • Les membres de la commission exécutive de l’union locale CGT du Bassin decazevillois. DR - DR

La commission exécutive de l’union locale CGT du Bassin decazevillois a effectué sa rentrée.
Autour essentiellement de deux thèmes : l’emploi et le pouvoir d’achat.
« Sur le Bassin Decazevillois comme ailleurs, les salariés, retraités et les privés d’emplois subissent durement l’inflation des prix et la perte de pouvoir d’achat. Le 29 septembre prochain à Rodez ils pourront manifester leur exigence de revaloriser les salaires, pensions et retraites (lire encadré ci-dessous NDLR).
Mais ici la rentrée a un goût amer pour les 333 ex-SAM licenciés. Comme des milliers de leurs collègues de Bretagne, du Jura et ailleurs, ils ont été sacrifiés par Renault avec le soutien actif du gouvernement.
Pour eux, leur famille, les sous-traitants liés à SAM, pour toutes celles et ceux qui sont en recherche d’emploi, pour les commerces, les communes… C’est un choc économique et social brutal et non amorti.
Sur le bassin, s’ajoute l’inertie du ministère de la Santé qui depuis le mois de mai dernier n’a rien fait suite à l’incendie d’une partie importante de l’hôpital public.
L’État dirigé par M. Macron reste totalement méprisant envers les salariés et notre territoire.
Où sont les mesures exemplaires d’accompagnement des salariés SAM licenciés ? Quelles mesures compensatoires aux communes et communautés ? Quel dispositif en urgence pour financer la réhabilitation de l’hôpital ? Quel plan de soutien massif au développement local des filières et des PME existantes ? Quel levier pour conforter les services publics, La Poste, l’éducation, les écoles, lycées et l’ouverture vers l’enseignement supérieur ? Quelles dotations de l’Etat pour booster l’attractivité tant sur l’habitat que sur la culture qui feront les frais des pertes de ressources fiscales ? », interrogent les membres de la commission exécutive.


Pour « un plan de revitalisation local ambitieux »


Et les mêmes membres d’affirmer :


« Parce que des milliers de citoyens se sont mobilisés tout au long de ces derniers mois avec la solidarité exemplaire des communes, du département, de la région, des sénateurs de l’Aveyron, de notre nouveau député, notre bout d’Aveyron doit encore se faire entendre pour disposer des moyens de vivre et travailler au pays.
Malgré la dureté de l’épreuve imposée par Renault et l’Etat, demeure la volonté farouche qui nous a réunis tous ensemble, ces derniers mois !
L’Union Locale CGT souhaite vivement contribuer à faire entendre au gouvernement la nécessité pour l’Etat, d’engager un plan de revitalisation local ambitieux », concluent les membres de la commission exécutive de l’union locale CGT.

Manifs les 22 et 29 septembre

D’ores et déjà, la CGT du Bassin se mobilise pour deux actions en cette fin septembre :
Ainsi, le jeudi 22 septembre, la CGTappelle à participer à un rassemblement devant l’hôpital de Decazeville à 17 h 30.
Puis le jeudi 29 septembre, salariés actifs, retraités, privés d’emploi, étudiants, sont appelés à manifester à Rodez "pour les salaires, les pensions, les bourses d’études, les minima sociaux".
 

   

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article