CALVADOS : Les salariés veulent des négociations, le préfet envoie les forces de l’ordre pour des réquisitions

Publié le par FSC

SOURCE : Union Locale CGT Hérouville

97% du personnel soignant de l’EPHAD « Les Pervenches », établissement à but lucratif, sont en grève depuis le 21 septembre pour demander des négociations sur les salaires et les conditions de travail.

Pour la direction, pas de négociations avant le 17 octobre, et refuse d’entendre les revendications des salariés. Même si le gouvernement appelle les entreprises à augmenter les salaires, les faits démontrent le contraire. Des salariés en grève, (droit constitutionnel) et la seul réponse de la direction est de faire intervenir l’ARS et le Préfet pour aller chercher les grévistes par les FORCES DE L’ORDRE à leur domicile (devant enfants/conjoint) et leur imposer une réquisition.

Le droit de grève devient un délit dans le Calvados

Au lieu d’obliger la direction à aller voir les salariés, on envoie des forces l’ordre frapper aux domiciles de familles, ignorant l’impact sur l’entourage. Entre le discours du gouvernement et son représentant, il y a un gouffre, c’est l’effet d’annonce et la réalité de terrain.

Alors que la direction de cet EPHAD prend des intérimaires pour remplacer les grévistes, aucunes réactions des services de l’état. Ce qui interroge, quand on sait que ce groupe à plusieurs EPHAD dans notre région, et le traitement réservé aux salariés en lutte.

Soutenez la pétition des salariés.

https://chng.it/n5ZcfSXJhr

Ils se battent pour vivre mieux, et la réponse de la direction est le pourrissement. Aidons les dans leur lutte avec cette caisse de grève

https://www.helloasso.com/associations/ul-cgt-herouville-saint-clair/formulaires/1/widget

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
ces ephad appartiennent à quel groupe ?
Répondre