Comment les SERVICES SECRETS AMÉRICAINS ont protégé des criminels NAZIS

Publié le par FSC

REPRIS du site Commun Commune

 

Cet ouvrage ouvre en France un champ encore inexploité des archives de la guerre froide. Comment les Etats-Unis ont pendant des années recruté, formé et utilisé des anciens criminels de guerre nazis ou pro-nazis en Europe de l'Est contre l'influence soviétique. Ce livre court et tonique nous rend compte de ce clair-obscur entre espionnage et infiltration que les Américains et certains Européens ont monté dans le cadre des réseaux anticommunistes, où le cynisme fit que les anciens ennemis devinrent, en dépit des victimes, des alliés de circonstances.


Enfin ces archives révèlent les liens qu'entretinrent pendant la guerre les nationalistes ukrainiens de Stepan Bandera avec les nazis, chassant et assassinant juifs et Polonais. Après la guerre, pour infiltrer l'Ukraine sous le régime soviétique, les services secrets occidentaux utilisèrent tour à tour Bandera, qui restait le héros du nationalisme ukrainien.

Le public verra avec stupeur que certaines problématiques très actuelles, comme la présence de néonazis en Ukraine, trouvent leurs racines dans ces années sauvages où derrière l'humanisme des vainqueurs se cachaient les anciens bourreaux trouvés dans l'ombre d'Hitler.

______________________

REMARQUE :

Pierre-Yves Rougeyron est un souverainiste de droite.

Dans son interview à Radio Courtoisie il souligne les liens étroits entre les USA et les banderistes ukrainiens nazis durant toute la guerre froide.

Ce qui éclaire les évènements présents et les responsabilités fondamentales des USA dans la guerre actuelle.

Ce qu'on peut déplorer c'est que globalement la " gauche" officielle est absente du combat contre le récit otanien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article