31 janvier : 101 grèves et manifestations pour l’avenir de l’école

Publié le par FSC

Le SNUIPP est le syndicat du primaire de la FSU. Les syndicats du second degré, de l'enseignement professionnel et des professeurs d'EPS de la FSU (SNES, SNUEP, SNEP) appellent déjà à la grève avec manifestation nationale à Paris  le 31 janvier.

 

 

Le SNUipp demande la suspension des 5 700 suppressions de postes. Il lance un appel à 101 grèves et manifestations pour l’avenir de l’école avec un temps fort national le 31 janvier.

 

A la rentrée 2012, 5 700 postes d’enseignants seront purement et simplement supprimés dans l’école primaire, alors que le ministre, lui-même, annonce que l’école devra scolariser 3 000 élèves supplémentaires. Ces nouvelles coupes claires sont inacceptables.

 

 La qualité de vie et d’apprentissage des élèves va être touchée de plein fouet. La lutte contre l’échec scolaire et pour la réussite de tous les élèves sera de plus en plus difficile à mener. Dans les départements, les suppressions vont maintenant prendre corps. Les annonces des postes appelés à disparaître vont se faire au cours du premier trimestre : remplacements torpillés, moyens RASED dévastés, scolarisation des moins de trois ans asphyxiée, formation professionnelle liquidée. Le nombre d’élèves par classe va également augmenter. Ces mesures, s’additionnant aux précédentes suppressions subies depuis plusieurs années, seront dévastatrices pour l’école.

L’austérité, ça suffit ! Après avoir déposé l’alerte sociale dans tous les départements, le SNUipp-FSU lance un appel à 101 grèves et manifestations pour l’avenir de l’école, au moment des annonces locales de suppressions de postes, qui se dérouleront tout au long du premier trimestre. Formation des enseignants, pouvoir d’achat, réforme de l’évaluation des enseignants sont également au cœur du conflit.

De nombreuses actions avec nos partenaires sont déjà engagées ou programmées dans les départements (1). Le 31 janvier sera un temps fort national, passant par la grève partout où c’est possible. Des manifestations auront également lieu à Paris et en province. En ce début d’année 2012, le SNUipp-FSU appelle à la mobilisation générale. Il demande la suspension des suppressions de postes et une politique ambitieuse pour l’école primaire.

Paris, le 11 janvier 2012

Carte de France des mobilisations qui sera mise à jour au fur et à mesure des actions annoncées dans les départements.

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 13/01/2012 09:44

Pourquoi pas tous ensemble au lieu de morceler les luttes? Entre le 18 qui va être insignifiant parce que les directions syndicales ont opté pour la paix sociale, le 31/01 et les élections
présidentielles, cette mascarade pour laquelle nombre de militants syndicaux, notamment CGT, gaspillent leur énergie notamment pour un Melenchon qui a voté pour la guerre en Libye, ces processions
ridicules organisées par les hautes sphères syndicales, les aristos de la CGT notamment, qui amusent le MEDEF et permettent au gouvernement d'enfoncer le clou, que reste-t-il aux militants
convaincus pour faire avancer leurs idées généreuses de progrès?
Nous ne sommes déjà pas si nombreux alors, pourquoi toutes ces divisions et comment les surmonter alors que l'on assiste à des querelles de clochers qui découragent les militants de base les plus
convaincus.
Cette dangereuse situation ne peut continuer mais encore faut-il se donner les moyens tous ensemble pour essayer de rassembler nos forces s'il en est encore temps, pour être offensifs.
La peste brune arrive à toute allure.
Mon modeste blog provoque des réactions dangereuses à mon encontre de la part des fachos.
Nombre de valeureux militants se découragent. Il suffit de lire certains commentaires sur mon blog où il y a d'intéressantes prises de positions de militants chaque jour dans les commentaires, pour
s'en rendre compte.
Fraternellement.
Jacques Tourtaux
Membre du CA du FSC