Une rentrée ratée de l’UL CGT Bis de Douai (journal l’observateur du 10/9/09) :

Publié le par FSC

Beaucoup de salariés du Privé comme du Public ont suivi par la presse les événements de la CGT du Douaisis où l’UL CGT Historique, ses responsables comme notre regretté J.Leclercq décédé brutalement le 15 mars 09 et son successeur Ph Nalewjak étaient disqualifiés aux yeux des dirigeants de l’UD CGT du Nord et de la confédération syndicale CGT.

Pour ces dirigeants avec comme chef de file B Thibault, les responsables de l’UL CGT Historique sont discrédités car trop éloignés des réalités de la casse industrielle, sociale et économique du Douaisis. Le problème, c’est que l’UL locale Bis de collaboration avec à sa tête Quignon Yves (EDF) qui est sous tutelle de la confédération n’a pas cassée quatre pattes à un canard depuis son congrès en Avril.

Pourtant les coups continuent de tomber aussi bien dans le Public que dans le privé et l’urgence de la mobilisation est à l’ordre du jour comme l’a souligné l’UL CGT Historique lors de son assemblée générale en préparant massivement la manifestation du 17 septembre 09 à Paris sur l’avenir de l’industrie automobile concernant les équipementiers, sous traitants.

Publié dans CGT

Commenter cet article