Communiqué du Comité de grève de Freescale Toulouse

Publié le par FSC

 

Depuis que nous avons été virés des portes de l’entreprise par les CRS vendredi 18, les actions se sont poursuivies à l’extérieur : participation à la manifestation des postiers toulousains, avec prise de parole, blocage pendant une heure d’une ligne de métro et surtout, avec l’appui de syndicalistes de Tisséo (l’entreprise de transports en commun), nous avons bloqué ce mercredi le principal dépôt de bus. Et quand nous avons été délogés par la police, ce sont les chauffeurs de bus qui ont prolongé le blocage par solidarité. Les grévistes ont beaucoup apprécié ce geste de solidarité et cette action nous a donné une couverture médiatique sans précédent jusqu’ici. Cela a grandement renforcé le moral en ce milieu de 3ème semaine de grève.

 

Nous  tenons à dénoncer la désinformation lancée par la direction et reprise par La Dépêche du Midi sous le titre « Intel reprend Freescale » : en fait, Intel va peut-être reprendre 51 ingénieurs de CPG (branche téléphonie que Freescale abandonne). Un moyen peut-être pour Intel de mettre un pied en Europe, mais on est loin du « CDI pour tous » promis par notre direction (au mieux 98 reclassements en tout pour 236 suppressions de poste à CPG-Toulouse). Les grévistes sont convaincus que, pour les 830 suppressions de poste en fabrication, le taux de reclassement sera encore bien plus faible.

 

Nous affirmons notre solidarité avec les travailleurs de PHILIPS EGP à Dreux, dont la situation (annonce de la cessation de toute production par un trust prospère) est très semblable à la nôtre.

 

Et bien sûr nous réaffirmons notre totale solidarité avec les condamnés de CONTINENTAL Clairoix, même si la distance et les tâches liées à la grève rendent difficile notre participation au rassemblement de samedi.

 

Renforçons nos liens pour être plus forts.

 

Le Comité de grève de Freescale soutenu par CFDT-CGT-CFTC

 

A Toulouse, le jeudi 24 septembre 2009

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article