LIBEREZ MURAD AKINCILAR !

Publié le par FSC

Un syndicaliste et militant des droits humains détenu injustement en Turquie :

LIBEREZ MURAD AKINCILAR !

Le mercredi 30 septembre 2009, notre collègue monsieur Murad Akincilar a
été arrêté à Istanbul à son domicile par des agents en civil. Son épouse a
été témoin de son arrestation.

Murad Akincilar est un syndicaliste et militant des droits humains connu et
engagé en Turquie comme ailleurs en Europe. Il a notamment travaillé durant
de nombreuses années comme secrétaire syndical Unia à Genève. Citoyen de
Genève, au bénéfice d'un permis C, il est retourné en juillet dans son pays
natal, la Turquie, afin d'y poursuivre ses engagements syndicaux et d'y
faire progresser les droits humains.

Aucun motif n'a été donné à son épouse et nos tentatives pour rentrer en
contact avec les autorités pénitentiaires sont restées vaines. Son avocate
à Istanbul a finalement pu s'entretenir avec son client après plus de 30
heures de détention. Monsieur Murad Akincilar n'a pas été autorisé à
contacter les siens. Après plus de 48 heures, son épouse a pu s'entretenir
pendant 10 minutes avec Murad. Nous sommes d'autant plus inquiets que son
épouse se trouve dans une situation périlleuse et le sort de notre collègue
pourrait avoir des conséquences tragiques sur la santé de sa famille.

Nous sommes convaincus de l'innocence totale de monsieur Murad Akincilar eu
égard de son respect pour les lois turques et pour son esprit civique. Nous
avons toujours apprécié son intégrité morale et son attachement à la justice.

Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de monsieur Murad
Akincilar. Murad doit bénéficier des droits élémentaires à savoir contact
avec sa famille et son avocate, connaître les charges retenues contre lui,
avoir des conditions de détention décentes conformément aux engagements
internationaux de la Turquie.

Appel soutenu jusqu'à présent par :
Unia, Sit, Syna, Parti du Travail, Laurence Fehlmann Rielle députée Genève,
Fédération des Travailleurs Immigrés en Suisse (IGIF), UITBB, Albert Rodrik
ancien député Genève, Andreas Rieger Co-Président Unia, Matteo Pronzini
Unia Tessin, Jean-Michel Dolivo avocat Lausanne, Nouveau parti
anticapitaliste (NPA), Parti socialiste genevois, Solidarités, Vasco
Pedrina vice-président de l'IBB (Fédération internationale du Bâtiment et
du Bois), Maison du peuple de Genève, GSsA, Alessandro Pelizzari secrétaire
régional Unia Genève, SIT, L'Autre Syndicat, Gauche anticapitaliste, CETIM,
Romolo Molo avocat, Olivier Baud, président SPG.


Rassemblement vendredi 9 octobre à 12h sur la Place des Nations, au pied de
la Chaise,
Pour exiger la libération immédiate et inconditionnelle de Murad Akincilar !
Comité de soutien : Unia Genève, 5 ch. Surinam, cp 288, 1211 Genève 13 /
tél : 022 949 12

Commenter cet article