Après Chérèque 1, Chérèque bis

Publié le par FSC

  Vous aviez aimé Jacques Chérèque, vous adorerez François, son fils, secrétaire général de la CFDT qui, concernant l'augmentation des prélèvements obligatoires pour sauver la France, a déclaré que celle de la CSG était la "seule acceptable".

 

  Petit rappel d'histoire sociale: La CSG fut inventée par Michel Rocard, en son temps premier ministre de François Mitterrand. Jacques Attali, orfèvre en matière d'économie libérale et conseiller de François Mitterrand, déclarait jadis à ce sujet: "Avec la CSG, la gauche a trouvé le moyen d'inventer une fiscalité injuste". On ne saurait mieux dire. Mais, Jacques Chérèque, le papa de François, que vient-il faire là dedans?

  Et bien, Jacques Chérèque, secrétaire général adjoint de la CFDT, devint ministre de Michel Rocard de 1988 à 1991. il fut en charge de l'aménagement du territoire et de la reconversion industrielle (on dit aujourd'hui redressement productif). il fut l'auteur du célèbre: "Il faut retirer les hauts fourneaux de la tête des sidérurgistes lorrains". De ce fait, il entérina la fermeture de nombre de sites sidérurgiques français, notamment ceux de Lorraine.

 

  Et voilà que son fiston est d'accord avec l'augmentation de la CSG, comme papa fut d'accord avec sa création. Oui, bon sang ne saurait mentir.

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article