CGT Renault Cléon : Tous ensemble à Billancourt !

Publié le par FSC

Politique salariale 2012: on ne lâche rien !
Nous refusons de nous résigner
à l’effondrement de notre pouvoir d’achat
Mardi dernier, à Cléon, 900 grévistes ont voté - à la quasi-unanimité - la nécessité de
monter d’un cran la mobilisation, en allant manifester massivement au siège de Renault,
à Boulogne Billancourt, là où se décide la politique salariale du groupe.
Une proposition soumise à une condition, évidemment: que les salariés des autres
établissements Renault s’emparent également de cette idée.
Réunis à Oissel, vendredi matin, les syndicats CGT de plusieurs grosses usines ont estimé
qu’il fallait une semaine supplémentaire pour construire ensemble ce rassemblement central
des établissements Renault à Billancourt.
D’autant plus que ce jour-là, le Comité central d’entreprise - où siège la Direction
générale - sera réuni pour discuter le Bilan social 2011.
Une bonne occasion pour aller l’interpeller et lui exprimer avec force notre refus de l’austérité
salariale.
C’est donc pour réunir toutes les conditions de la réussite de ce rassemblement qu’il a
été proposé de le repporter d’une semaine, à la date du 21 mars.
Assez de mépris et de provocation
à l’encontre de ceux qui produisent
les richesses dans l’entreprise !
A la demande de réouverture des négociations salariales 2012 formulée par les Délégués
centraux CGT - CFDT - CGC - FO, la Direction a répondu (le 2:03:2012) par une fin de
non recevoir, en invoquant des arguments irrecevables.
Pour Jean AGULHON, Directeur RH France, “ il [me] semble essentiel de revenir plus en
détails sur le contexte économique inquiétant dans lequel se sont déroulées ces négociations
salariales.”

Un contexte tellement “ inquiétant ” qu’il justifierait, d’un côté, des AGS inférieures au taux
officiel de l’inflation pour les AP¨R et les ETAM... mais pas au point d’empêcher l’explosion
des 10 plus hauts salaires de Renault : plus 10,38% de 2010 à 2011quand les salariés ont dû
se contenter de 1,7% . Et une augmentation de 57,62% depuis 2009 !!!
Extrait du Projet de bilan social Renault sas 2011 pour le CCE (page 63):
En clair, dans ce tableau produit par la direction:
􀁄 en 2009: 3,938 millions d’€ pour les 10 plus hauts salaires, soit une moyenne
annuelle de 393.800 € brut pour chaque haut cadre (32.816 € brut par mois);
􀁄 en 2010: 5,623 millions d’€ pour les 10 plus hauts salaires, soit une moyenne
annuelle de 562.300 € brut pour chaque haut cadre (46.858 € brut par mois);
􀁄 en 2011: 6,207 millions d’€ pour les 10 plus hauts salaires, soit une moyenne
annuelle de 620.700 € brut pour chaque haut cadre (51.725 € brut par mois);
Et ce sont ceux-là qui pronent la rigueur à l’encontre des salariés, après s’être
copieusement goinfrés !
Et cela, sans compter les “petits à côté”: est-il vrai que Renault versera à chacun de ses cadres
dirigeants une prime de 22.000€ au titre de la P.P.G. (prime de performance groupe) ?
Si ce devait être le cas, on rappellera qu’en février 2010, c’est l’annonce de cette prime qui
avait provoqué une explosion de colère dans plusieurs établissements !
Jeudi dernier, en quelques heures à Cléon, 240 personnes s’étaient inscrites pour manifester à
Billancourt cette semaine. Toute cette semaine, il faut confirmer toutes ces inscriptions
pour le merdredi 21 mars (nouvelles feuilles pour inscription définitive à remplir).
Info, hier matin, à Renault Guyancourt, en 20 minutes, plus de 120 salariés se sont déjà
inscrits pour la manifestation à Billancourt.

 

Une semaine pour préparer une démonstration de force
pour la reprise des négociations salariales 2012

 

Chez Alcatel-Lucent comme chez Renault, les salariés refusent les propositions salariales de
leur direction. Et pour affirmer la construction d’un rapport de force national, plus d’un millier
d’entre-eux se sont rassemblés, le lundi 12 mars, devant leur siège social, à Paris, à l’appel
d’une intersyndicale CGT, CFDT et CGC, pour réclamer des hausses de salaires.
Leur direction venait de leur annoncer le gel de leurs salaires pour 2012, alors que dans le
même temps, elle annoncait un bénéfice net d’un milliard d’€ !

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article