Comité 56 RETRAITES Non au consensus avec Sarkozy

Publié le par FSC


DECLARATION du 24 NOVEMBRE 2010


Le comité, constitué au Printemps 2010 pour manifester une opposition construite et constructive au projet gouvernemental de

casse du système de retraites a, dès avant la mobilisation populaire demandé le RETRAIT du plan gouvernemental,
il exige dès aujourd'hui l'ABROGATION IMMEDIATE de la loi Woerth et appelle les salariés et la population
qui se sont largement mobilisés contre la régression imposée par ce diktat à le rejoindre dans son combat.

Il les invite à exiger avec lui le RESPECT DES CHOIX ET DES VOLONTES POPULAIRES : on ne peut pas accuser le peuple français d'avoir

adopté le traité constitutionnel européen en 2005, il s'est exprimé tout aussi clairement sur cette régression sociale qu'on prétend lui imposer.

LES CHOIX POPULAIRES DOIVENT ETRE RESPECTES, LE PEUPLE EST EN DROIT DE L'EXIGER ET DE L'IMPOSER


Nous réclamons donc, dès à présent également, l'abrogation du traité de Lisbonne qui n'a pour objet que de servir le grand capital

par l'adoption d'un arsenal d'outils de répression de l'expression démocratique.

La politique monétaire européenne et l'euro sont également avant tout des instruments d'écrasement des salaires et de démantèlement des politiques sociales (retraites, assurances maladie, assurances chômage)

Nous contestons radicalement les dogmes fondamentaux de l'Union Européenne, générateurs de chômage, de misère et de détresse populaire.

Le Comité 56 RETRAITES appelle la population et les salariés à CONSTIITUER des COMITES LOCAUX DE LUTTE pour préparer la prochaine
phase du mouvement dans le but de satisfaire les véritables aspirations populaires.

Syndicalistes, militants associatifs et politiques, d'horizons divers, d'organisations diverses, nous considérons que la mobilisation

et la construction de véritables outils voués au renversement du rapport de forces qui impose depuis trop longtemps les
orientations iniques du grand capital sont, plus que jamais à l'ordre du jour.

LE PEUPLE DOIT EXIGER LE RESPECT DE SES CHOIX, IL DOIT AUSSI PARVENIR A IMPOSER CE RESPECT

Rejoignez notre action, faites vous entendre, ENTREZ DANS L'HISTOIRE, ne la subissez plus ! 

COMITE 56 RETRAITES NON A L'ASSERVISSEMENT AU GRAND CAPITAL

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article