Communiqué de presse de l'UD CGT 64 : non à l'arrestation d'Aurore Martin

Publié le par FSC


Le gouvernement français vient d'arrêter et d'extrader Aurore MARTIN, militante politique française en raison de sa participation à diverses manifestations publiques et politiques (en France et en Espagne) organisées par un parti légal en France, Batasuna.
L’Union Départementale CGT 64 :
Condamne le recours à la procédure qui conduit à ce qu’un(e) citoyen(ne) (e) soit poursuivi(e) par les autorités d’un État européen pour des faits que la France ne considère pas comme illégaux ;
S’inquiète de ce qu’il soit envisagé l’application d’une loi d’exception pour la participation à des réunions et à des conférences de presse ;
Considère que ce recours traduit une volonté non de lutter contre le terrorisme mais de criminaliser l’action politique et d’instrumentaliser la justice.
Appelle les autorités européennes à réviser profondément la procédure du mandat d’arrêt européen afin de garantir les libertés individuelles et à ne pas permettre de tels dévoiements de cette procédure.
L'UD CGT 64 condamne fermement cette décision du gouvernement français.
L'UD CGT 64 exige du gouvernement français qu’il mette tout en oeuvre pour permettre à Aurore MARTIN de recouvrer immédiatement la liberté.
Bayonne, Le 02 Novembre 2012.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article