DECLARATION du Secrétariat de la Jeunesse de la FSM

Publié le par FSC

 

FEDERATION SYNDICALE MONDIALE

logo-FSM.jpg

 

Secrétariat de la Jeunesse de la FSM

  

DECLARATION 

Le secrétariat de la jeunesse  ouvrière  de  la Fédération  Syndicale Mondiale  condamne  avec  la plus grande fermeté les conclusions des « grands de ce monde »  lors  des  réunions  du  G20 pendant ce cycle 2012.

En effet,  les dirigeants des grandes puissances mondiales se réunissent avec  l'objectif avoué de sauver coûte que coûte le système capitaliste de la faillite par le renforcement de l'impérialisme, bien décidés à faire payer aux travailleurs la facture de la crise structurelle du capitalisme.

Car cette prétendue « crise de la dette » a été artificiellement fabriquée par le renflouement sans fin des banques et des pertes des spéculateurs par le trésor des Etats, et c'est cette politique soutenue par les pays du G20 qui a permis au Capital de transformer une crise de l'endettement privé en une crise de l'endettement public !

Et le renforcement du rôle et du pouvoir du FMI, dont on veut augmenter les fond de plus de 400 milliards de dollars, qui fut à l'ordre du jour des dernières réunions du G20, est une perspective sombre pour les travailleurs et les peuples du monde entier.

Car le FMI est un véritable outil de racket politique de l'impérialisme pour contraindre les Etats à « restructurer » et « réformer » les droits sociaux, à baisser les salaires et à privatiser les services publiques, par le chantage permanent au renflouement des comptes publics comme on l'a vu en Grèce.

En marge de la dernière réunion du G20, l'internationale Jaune (la bien mal nommée CSI) a organisé une réunion de jeunes syndicalistes affiliés pour « attirer l'attention du G20 sur la situation des jeunes sans-emplois » et demander des solutions pour la jeunesse aux grands de ce monde.

Nous proclamons que le G20 ne fait pas parti de la solution mais bien du problème!

Ce n'est pas en mendiant des « solutions » aux dirigeants des pays impérialistes, en suppliant ses maîtres d'avoir des chaînes plus dorées, qu'on pourra résoudre les conséquences de la crise du capitalisme qui pèsent sur les travailleurs et la jeunesse, mais bien par la lutte et la construction d'un rapport de force favorable au travailleurs à l'échelle internationale.

Nous devons au contraire proclamer que NOUS NE VOULONS PLUS DE LEURS  SOLUTIONS!

Que la solution c'est nous, c'est à dire le rassemblement organisé des travailleurs pour imposer la transformation révolutionnaire de la société, afin de bâtir un monde nouveau délivré de l'exploitation capitaliste et de l'oppression impérialiste.  Le secrétariat de la jeunesse ouvrière de la Fédération Syndicale Mondiale appelle donc les jeunes travailleurs à s'engager massivement dans l'action syndicale pour prendre en mains leur destin, et invite l'ensemble des organisations syndicales du monde entier à faire bloc autour d'une internationale syndicale de combat, pour bâtir une stratégie internationale visant à faire enfin primer les intérêts du Travail sur ceux du Capital. 

 

 

Secrétariat de la Jeunesse de la FSM

24 mai 2012                                         

youth@wftucentral.org

 

Commenter cet article