Des dirigeants "syndicaux" internationaux saluent les engagements de Sarkozy au G20 sur l’emploi, la réglementation financière et la fiscalité

Publié le par FSC

 http://www.24heures.ch/files/imagecache/468x312/dessins/Burkiiiiiiiiiiiiiiiiiii290111.jpg J'emprunte à l'ami Burki un dessin qui va bien avec ce qui suit : le fromage pour le gratin et ceux qui tentent de s'y faire inviter 

Bien sur, La Canaille assume les guillemets à syndicaux dans le titre
 

 

 

Le CSI à laquelle la CES (fournissant le secrétaire général), la CGT alimentant le staff de direction de la dite CES qui...etc. est présente à...Davos. (A propos, Decaillons viendra-t-il faire un jour un compte rendu de mandat? je propose le 18 mars, pour le 140 ème anniversaire de la Commune, lui qui fut syndicaliste dans la patrie de Babeuf, cela devrait le motiver)

Invités, ils auraient mieux fait d'aller essayer les pistes, manger une raclette ou toute autres fantaisies qui auraient aidé à ce qu'ils se fassent oublier.

Mais non, ils participent au machin qui organise l'extraction de la plus value et le pillages des finances publiques (en 2010,1/3 du PIB mondial réquisitionné pour combler les gouffres de leurs spéculations et holdup), et ils y causent. Au moins; c'est clair et le débat en France ne souffrira pas d'ambiguité :

Cela donne cela

1) le programme de la semaine pour la CSI :

Au cours de toute la semaine du programme de Davos, le groupe syndical, dirigé par Sharan Burrow et Guy Ryder, Secrétaire général de la CSI, organise une série de réunions clefs avec les dirigeants d’autres institutions internationales, dont Ann Veneman d’UNICEF, Angel Gurria de l’OCDE, Richard Feachem du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, Pascal Lamy de l’OMC, et John Lipsky, Directeur général adjoint du Fonds monétaire international. Des réunions avec Gareth Evans, Président d’International Crisis Group, et Klaus Schwab, Président du FEM, sont également inscrites à l’ordre du jour de la délégation composée de 13 membres.

La solidarité publique et clamée avec les peuples sous la mitraille, sous l'esclavagisme d'état, le travail des enfant, la planétarisation de la répression et de la casse des garanties sociales, connaissent pas ?Du moins pas retenu à l'ordre du jour ? Camarade qui part le matin distribuer un tract ou sièger au DP sans savoir si tu ne ressortira pas avec une plainte du taulier ou une demande de licenciement, apprécie.

 2) Mieux : les premières (souhaitons qu'elles soitent les dernières) déclarations :Pincez vous pour y croire, mais toutes les agences reprennent : 

ACTUALITÉS

Davos : Des dirigeants syndicaux internationaux saluent les engagements de Sarkozy au G20 sur l’emploi, la réglementation financière et la fiscalité


28 janvier 2011 : Les dirigeants des organisations syndicales internationales présentes à la session du Forum économique mondial à Davos cette semaine ont salué la place importante accordée par le président français Nicolas Sarkozy, lors de son intervention au Forum aujourd’hui, à la recherche d’une solution au chômage et à la pauvreté dans le monde, la réglementation du secteur financier et l’instauration d’une taxe sur les transactions financières. Le président Sarkozy, qui préside actuellement le groupe du G20, a également insisté sur une action renforcée contre les paradis fiscaux.

« C’est avec raison que Nicolas Sarkozy appelle à une action coordonnée dans ces domaines prioritaires, pour créer de l’emploi, lutter contre la pauvreté et mettre le monde sur une voie durable du point de vue économique et environnemental », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. « Il a également raison de marquer son désaccord avec les banquiers dont les plaidoyers particuliers à l’encontre d’une réglementation financière fort pressante vont à l’encontre du bon sens. Les banquiers et les financiers doivent commencer à comprendre qu’ils ont une réelle responsabilité vis-à-vis de l’économie réelle. » Ils ont osé le dire.

Bookmark and Share

Çà y est, les places sont chaudes :

http://referentiel.nouvelobs.com/file/1179477.jpg

Coup de pot, il n'y en a qu'une.

La Canaille attend avec une curiosité aussi affûtée qu'amusée, lors du prochain mouvement social, la prise parole du représentant d'un de ces machins apportant une solidarité de son bidule à pince fesses.

Mais la CSI, la CES souhaitent-elles un mouvement social?

Aux syndiqués de la CGT d'exiger que la question leur soit posée et d'en tirer les conclusion qui s'imposent : De quel syndicalisme international les travailleurs ont-ils besoin?

Comment tisser ou retisser des liens avec tous, y envoyer des observateurs mandatés là où la CGT n-y est pas ou plus et renvoyer devant le congrés un débat pour porter les affiliations necessaires.

Pour ma part je commence par demander que la part de mes cotisations qui va à Davos (30 000 € par tête de pipe pour y être présents, pas 30 deniers, et il sont treize, imaginez la cène) soit reversée à l'Avenir Social (les gamins de Tunisie d'Egypte ou d'Amérique latine, les gosses de suicidés ici en France ou ailleurs en ont plus besoin).

http://www.avenirsocial.org/IMG/jpg/Site-carte-voeux.jpg

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article