Discours du Secretaire General de la Fédération Syndicale Mondiale à la Réunion avec les Secrétariats des UIS à Athenes le 30/10/2010

Publié le par FSC

logo-FSM.jpg

3 novembre 2010

  

tui meetingL’an dernier la même séance a pris lieu pour la première fois et nous nous sommes tous mis d’accord pour se rencontrer et pour échanger des vues, des pensées, des critiques et coordonner nos actions sur les enjeux actuels de la classe ouvrière dans les secteurs-clés de la production.

Cette année, c’est la deuxième fois que nous nous rencontrons. Cette période a deux caractéristiques qui doivent être pris en considération. Le premier c’ est la crise du système capitaliste et le seconde c’est la préparation du 16ème Congrès Syndical Mondial qui se tiendra du 6 au 10 Avril 2011 à Athènes.


A. La crise économique - les UIS de la FSM  

La crise économique n’a pas eu lieu de façon aléatoire et n’ est pas le résultat d’une mauvaise manipulation de certains gouvernements. La crise économique est une crise du système capitaliste, elle est profonde, elle aura une durée longue et apportera des effets négatifs sur toute la classe ouvrière. La sortie de cette crise sera lente, faible et temporaire. La crise va revenir.

   

Dans ces conditions de crise, tous les gouvernements soit néo-conservateurs ou socio-démocratiques tentent de charger les fardeaux aux travailleurs: chômage, pauvreté, licenciements, travail noir, privatisations, commercialisation des services publics tels que santé, éducation, transport, sécurité sociale etc.

Tous les secteurs stratégiques ont des problèmes en raison des politiques du capital. Le capital tente d’utiliser la crise pour que toute la production se concentre aux quelques-uns, faire la centralisation du capital et en meme temps se profiter de la crise.

  

Donc, dans un tel paysage, le rôle des UIS est génial. Leur rôle est multiple. Les tâches essentielles devraient être:


- analyser la cris
e dans leur secteur d’activité basé sur la théorie marxiste. Faire voir les travailleurs dans les industries de leur secteur des caractéristiques idéologiques, politiques et sociales de la crise. Fournir des armes idéologiques aux employés. Insister sur le slogan “NOUS N’ALLONS PAS PAYER LEUR CRISE”.   

- coordonner les forces de la FSM et nos amis. Organiser des luttes sectorielles. Organiser la solidarité internationaliste en pratique. De facon moral et materiel, aider tous ceux qui se trouvent en lutte. Embrasser tous les travailleurs, toutes les spécialités dans leur secteur.

- Faire promouvoir des positions de perspective, des positions de sortie de la crise en faveur des travailleurs et au détriment du capital. Cultiver la perception que le capitalisme est pourri, ne peut pas apporter des solutions au profit de la classe ouvrière. Faire des propositions pour des solutions immédiates, des actions immédiates, tout en soulignant que la vraie solution est un monde sans exploitation capitaliste.   

 

Dans les secteurs d’importance stratégique au cours des 10 dernières années de graves réarrangements internes ont pris lieu. On a vu se passer des acquisitions, des fusions, des alliances, des conflits et des rivalités inter-capitalistes, des rivalités régionales etc. Les UIS de la FSM, comme des outils et des responsables de classe, doivent être de bons connaisseurs des industries de leur secteur, pour analyser la réalité et informer rapidement leurs membres.

Le besoin d’ agir au sein des multinationales de meilleur facon est immédiat et important. Pour coordonner nos forces, être présents, ne pas laisser les travailleurs des multinationales seuls et isolés de faire face, à l’ agressivité de grands employeurs multinationaux.


- promouvoir, sensibiliser leur secte
ur avec les positions de la FSM. Révéler le rôle et la nature de la CSI. Ne pas cacher leur visage. Mettre en évidence l’histoire du mouvement syndical de classe et l’histoire de la FSM. Demontrer avec des arguments et des exemples concrets qui nous sommes et pourquoi nous nous battons.  

- Apporter de nouveaux membres a la famille de la FSM. Il s’agit d’une tâche essentielle des UIS et malheureusement cette tâche s’oublie trop souvent.

 

Certaines de nos UIS fonctionnent bien dans ces objectifs concrètes. D’autres sont derrière de leur potentiel. Nous avons besoin tous ensemble d’aller en avant et avoir des résultats encore meilleurs. Sans doute nous avons fait du progrès au cours des 5 dernières années. Mais nous avons besoin des mesures plus rapides, être plus audacieux. Nous avons besoin de mettre en place de nouvelles UIS dans des secteurs critiques du processus de production.   

B. Face au 16ème Congrès Syndical Mondial

  

Le Conseil Présidentiel de la FSM a décidé que notre 16eme Congrès soit un Congrès ouvert, démocratique, classiste, de la classe ouvrière internationale. Alors jusqu’aujourd’hui, nous obtenons toutes les mesures nécessaires pour atteindre nos objectifs. De milliers de suggestions sont arrivées au siège, des centaines de pages de textes, des propositions, des idees, des pensées, etc. Le succès du 16e Congrès est une responsabilité collective de nous tous.

 

Les luttes en cours qui se développent en France, au Portugal, en Inde, en Allemagne, au Brésil, en Afrique du Sud, la Grèce, l’Angleterre, le Pakistan, la Palestine et les luttes des cinq dernières années doivent envoyer leur air et leur esprit à notre Congrès.

 

Il est important pour le mouvement syndical de classe, pour nous, pour nos cadres, d’avoir tout clair dans notre esprit quel genre de Congrès on doit faire. Par exemple, le Juin passé la CSI a tenu son Congrès à Vancouver, Canada. Mais ce n’ était pas un Congrès des travailleurs, c’était un Congrès des mécanismes, des bureaucrates, sans éléctions démocratiques, sans parité, avec des décisions qui ont été prises par 4-5 personnes, bien avant le Congrès.

 

Nous, les dirigeants actuels de la FSM ainsi que tous les membres et amis on va organiser un Congrès des travailleurs. Un Congrès de lutte. Un Congrès qui sera le cœur des travailleurs, des pauvres, des sans abri, sans terre, des immigrants, des jeunes et des femmes.

 

Au cours des cinq dernières années, toute la famille de la FSM a organisé d’importants Congrès internationaux, thématiques, sectoriels et régionaux. Nous demandons à toutes nos organisations sectorielles de continuer et de persister que leurs Congrès dans leurs secteurs soient un événement idéologique, organisationel et sundical utile. Soyez prêt à discuter toutes les questions suivantes:

1) Les UIS de la FSM ont besoins des Congrès ouverts, démocratiques et d’orientation de classe qui discuteront avec l’ esprit critique sur l’action des cinq dernières années et les problèmes actuels dans des conditions de la mondialisation capitaliste. Leur Congrès doit adopter des résolutions qui reflètent les priorités actuelles pour les millions de membres du secteur.

2) Leur leadership doit être élu en vertu de critères objectifs tels que:

- être travailleurs membres du secteur, militants, des hommes et des femmes, de tous les ages, indépendament de leur couleur, religion, race etc.

 

- représenter de grands et vifs organisations syndicales, c’est a dire des syndicats d’action.

 

- être en mesure d’organiser des activités, d’orientation de classe et avoir de l’experience. - être démocratique, réunissant, avec l’esprit collectif, avoir de la resistance et de la force vis-à-vis a la critique et l’autocritique, croire et soutenir ouvertement la FSM.

 

- tenir compte des regions et des continents.

 

Ces critères nous garderons loin de la subjectivité, des erreurs et de la bureaucratie. Ces critères sont un outil de base essentiel pour notre travail.

 

 

 

Tous ci-dessus doivent s’appliquer à 100% pour les Congrès des Bureaux Régionaux et pour le Congrès Syndical Mondial. Nous pouvons tout faire à la pratique parce que nous possedons d’ expérience riche accumulée et de disposition militante.

 

 

Points immediats pour le 16e Congrès:

 

- Les UIS déclarer leurs représentants à temps.

- Les UIS envoyer leur soutien financier, EUR 5.000 (Jusqu’à ce jour ont apporté leur soutien financier l’ UIS Métal et l’UIS Hôtel-Tourisme).

- Les UIS nous envoyer les listes de tous leurs membres avec leur adresses complètes (e-mail etc) pour leur envoyer directement du siège tous les matériaux et les publications de la FSM.

 

- Organiser des débats dans leur secteur pour le 16e Congrès, envoyer leurs reviews d’action pour être inclus dans les documents du Congrès. Donnez de nombreux et des corrects articles aux Mass Médias par rapport au Congrès d’ Athènes.

 

- Participer à l’élaboration des documents et faire des suggestions pour leur secteur.

 

- Envoyer leurs propositions pour la nouvelle direction de la FSM à temps et faire de la critique sans peur pour les retards, les échecs et les erreurs.

- Ceux qui ont décidé de prendre la parole au Congrès s’ inscrire des orateurs à temps(on estime qu’ il y aura 135 orateurs).

 

 

George Mavrikos

Secretaire General FSM

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article