DOSSIER FSC - Réforme des structures CGT : Une mise au pas !

Publié le par FSC

logo-FSC.jpgDans toute organisation, sa structure, sa manière de fonctionner et de décider, de répartir les moyens au-delà de la recherche d’efficacité et d’adaptation aux buts poursuivis concerne la distribution du pouvoir de décision en son sein comme ses orientations de fond.

 

Ne pas le reconnaître et n’évoquer que les nécessités d’une adaptation aux réalités de l’époque et du moment c’est à coup sûr masquer les raisons profondes de la modification des structures.

A plus forte raison s’agissant des structures héritées d’une longue et forte expérience.

 

C’est à la lumière de cette approche que nous allons examiner la réforme projetée des structures de la CGT que la direction confédérale a sans conteste l’intention de précipiter comme le montrent les travaux du dernier CCN (3-4 février).

 

Ainsi nous passerons en revue :

 

§       les raisons confédérales invoquées pour justifier la réforme

§       le diagnostic et les solutions de la direction confédérale

§       le sens caché de la réforme et les conséquences qu’elle aurait si elle était appliquée

§       les enjeux pour l'avenir même du mouvement syndical dans notre pays et celui des travailleurs

§       les échos du débat engagé

 

 

LIRE LA SUITE DANS LE DOSSIER EN FORMAT PDF


Publié dans CGT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 06/03/2011 21:45


Reçu le commentaire ci-dessous ce jour sur mon blog. L'adresse indiquée par Maurice Lecomte n'est pas exacte nom plus

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

L'adresse que indiquée pour le document pdf n'est pas bonne.

Je crois que celle correcte est ;

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/06/23/69/REFORME_structures-RELU.pdf

A mon avis le document n’insiste pas suffisamment sur le fait que l’organisation horizontale (UD et UL) de la confédération, l’interprofessionnel, est le lieu qui permet de traiter et résoudre les
contradictions opposant les salariés entre eux et réaliser concrètement leur unité.

Ce raisonnement étendu à un territoire englobant les acteurs y existant met en œuvre la même dynamique. C’est ce qu’à fait le LKP en Guadeloupe en réalisant son cahier de revendications, à savoir
l’unification populaire sur quelque 300 objectifs concrets à atteindre.

Quand au corporatisme, c’est bien là qu’il peut se traiter et se traite à partir du moment où c’est l’unité qui est visée.

Bien à vous.

Maurice Lecomte
Commentaire n°3 posté par Lecomte Maurice aujourd'hui à 21h28