Education et élections

Publié le par FSC

Courrier d'une section syndicale SNES

 

 

Messieurs les Élus,

De lourdes menaces pèsent de plus en plus fortement sur les statuts, obligations de service et « la mise au pas » des enseignants.

Il n'est qu'à voir, pour s'en convaincre, ce que proposent certains « groupes de réflexion » :http://www.ifrap.org/Augmenter-le-temps-de-travail-des-enseignants,12367.html … et ce qui ressort de la convention UMP du 08/11 dernier : http://www.ifrap.org/IMG/pdf/convention_Education-UMP-2012.pdf

 

N'ayant pu trouver sur le site du « candidat » François Hollande, une adresse électronique autre que par un passage obligé via Facebook®, Tweeter®, etc. c'est à vous que je m'adresse comptant sur votre investissement politique et votre probité personnelle pour qu'il lui en soit référé.


J'y ai lu ceci : « Cette injustice sera réparée si les efforts consentis durant le quinquennat qui vient sont au service de la jeunesse et en priorité de l’éducation. » (réf. http://francoishollande.fr/le-reve-francais-2/ ) Le renforcement typographique étant de mon fait... Ce qui m'amène à solliciter réponses aux questions suivantes :

  1. Embauche de 60.000 professeurs, éducateurs et professionnels de l'éducation...

    Seront-ce des emplois publics statutaires ?

    Qu'elle en serait la part dévolue à la seule Éducation Nationale publique ?

  1. Redresser le pays mais pas au détriment de la croissance...

    Quelles sont les positions de M. Hollande sur les : temps de travail, obligations de service, rémunération (salaires & pensions), parcours de carrière des enseignants ?

  2. Une République renouvelée sans confiscation du pouvoir ni irrespect des partenaires sociaux...

    Le rôle des CAP & CT sera-t-il réaffirmé voire conforté ?

    Le principe d'une double notation indépendante (administrative & pédagogique) sera-t-il maintenu voire réhabilité en cas de « passage en force » de l'actuelle majorité ?

  3. Une relance de la construction européenne en étroite collaboration avec l’Allemagne...

    Serait-ce à dire que M. Hollande envisage une « régionalisation » du système éducatif, y compris en terme de programmes et objectifs comme dans les Länder d'outre-Rhin ?

    Les enseignants sont essentiellement « bivalents » en Allemagne, est-il du projet de M. Hollande d'en faire le cas bientôt en France ?

    La majorité des écoles publiques allemandes font des cours « obligatoires » de religion, est-ce selon vous compatible avec les préceptes de notre République ?

    Quand les notes sont deux années consécutives mauvaises (5 ou 6) le redoublement de l'élève est quasi-obligatoire, vous acheminez-vous vers une telle obligation en France ?

    Les remplacements « à l'interne » y sont la règle, allez-vous réactualiser les décrets Robien sur ce sujet ?

    En 2002, la Ministre de l’Éducation de Rhénanie-Westphalie a porté à 27h (+/- 3h) hebdomadaires le temps de travail des enseignants du Land (réf. DIE SÜDDEUTSCHE ZEITUNG. 30/10/02), et par ailleurs l'année scolaire compte le plus souvent 40 semaines ouvrées au lieu de nos 36 (hors prolongation du fait des examens), envisagez-vous d'augmenter nos temps de service (de 67% donc...) par souci d'harmonisation bilatérale ou européenne ?

 

Veuillez agréer, Monsieur le Député, Monsieur le Conseiller Général, l'expression de mes salutations respectueuses,
--

S1 SNES COLLEGE Gérard Philipe,
HENIN-BEAUMONT

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article