En Ariège, les mobilisations contre la réforme des retraites, s'amplifient

Publié le par FSC


Bonjour,
Qui n'est pas au courant que les retraites sont les sujets de manifestations, grêves et autres actions.
En Ariège s'est constitué un Collectif pour le Défense des Retraites.
Ce Collectif regroupe des Partis, Syndicats, Associations et des personnes non-encartées, comme on dit.
Un appel général est lancé, à manifester nombreux, très nombreux Samedi 2 Octobre à Pamiers.
Le départ aura lieu du rond-point Leclerc à St Jean du Falga à 10heures.
Mais entre les manifestations organisées par l'intersyndicale (qui regroupe tous les syndicats en Ariège), tous types de mobilisations se développent, pour maintenir la pression.
En voici des exemples, relayés dans les médias.
- Banderoles sur le Château de Foix, voir Ariegenews
- Blocage durant une heure des Allées de Villote, à la fin de la manifestation
communiqué à lire Ariènews-2
- Tracts et banderoles au rond-point du Vernet, voir La Dépêche
et aussi Ariègenews-3
- Actions explicatives sur les marchés ce Vendredi 1° Octobre
Communiqué: "" Vendredi 1er Octobre le Collectif Ariégeois pour la Défense des Retraites continue ses actions:
-- sur le marché à Foix aura lieu une campagne d'explications sur les questions de retraite, et de plus, une argumentation pour contrer les mensonges (rabâches en permanence par les médias à la botte du pouvoir) du gouvernement et de ces suppos inconditionnels.
-- de même il sera présent sur le Marché de Saverdun par une distribution de tracts
Le Collectif appelle à participer très nombreux à la manifestation le Samedi 2 octobre à Pamiers ( départ rond-point Leclerc à St Jean du Falga).

Le collectif 09 de Défense des Retraites.""

Rappel, le Collectif réunit des personnes « non encartées » et des organisations, parmi lesquelles : PCF09, E-E-09-Les Verts, NPA09, Parti de Gauche 09, Solidaires, Front syndical de classe, ATTAC09 ….


Nous appelons tous les Ariégeois à participer et soutenir massivement les mobilisations. Nous sommes tous conscients que "la réforme des retraites" si elle passe sera la porte ouverte à la remise en cause de tous les acquis sociaux (35heures, congés, assurance maladie ....).

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

valentini 15/10/2010 08:30


Mettre à bas l'état capitaliste: une question de vie ou de mort

Ils comptent les manifestants. Ils comptent les heures et sous perdus, à cause des grèves. Ils comptent le fric que le fisc leur « confisque », de sa main gauche. Ils comptent même le
nombre d'années-lumières qui séparent lycéens et étudiants, de la retraite. Compter, pour eux, c'est tout ce qui compte. Car les capitalistes n'ont que l'argent à la bouche, l'argent! L'argent!
L'argent! En fait, c'est plus fort qu'eux, ils l'avouent à chaque seconde: ils comptent sur les prolétaires pour s'en sortir. Prolétaires auxquels, curieusement, ils demandent de ne pas compter
leur propre temps, sinon c'est attentatoire aux libertés! Pur égoïsme! Voire un crime contre l'humanité, la leur! Ou alors c'est, au mieux, une façon totalement irresponsable d'agir! Propre aux
types complètement marteau, stagnant dans un enfer pratico-inerte, créé de toutes pièces; ce qui démontre bien une imbécillité sans bornes, sans parler d'une évidente incapacité à penser le monde
plus loin que sa bite, plus vite que son ombre et plus haut que le premier minus venu! Ils nous ont bien compris. Nous ne sommes pas de la race des gagnants. Parmi nous, il n'y a pas de grands
fauves qui servent de putains aux classes capitalistes. Ni d'aigles de carnaval, à plumes d'autruche, qui se mettent le feu au cul, en s'asseyant sur les restes d'une forêt calcinée. Avec le beurre
président, c'est plus mieux, précisent ces amateurs de traditions scolaires. Quant aux ghettos réels, qui sont les nôtres, nous ne les avons pas choisis, ce sont les fruits merveilleux de la
croissance. Et donc, entre eux et nous, nous sommes d'accord, il n'y a aucun échange véritablement humain, possible. Leur démocratie n'est pas pour nous. Et leur liberté est un parfum qui pue la
mort.

Si le prolétariat veut vivre, le capitalisme doit crever


jean luc 06/10/2010 13:38


Nouvelle manifestation en Ariège, à Foix le 12/10. Le Collectif-09 appelle à participer à l'A-G proposée par la FSU à 13h30 à la mairie de Foix (donc en suivant la manif).