En lutte avec les FRALIB !

Publié le par FSC


Par solidarité avec les salariés de FRALIB en lutte pour que Le thé de l’Eléphant vive à Gemenos,pour le droit à un emploi choisi, stable et correctement rémunéré les comités CGT des privés d’emploi et précaires des Bouches du Rhone et du Var étaient présents le Mercredi 16 mai dans l’usine occupée pour donner un coup de main à leurs camarades salariés de fralib en lutte pour la protection de leur outil de travail .

Avec les Fralibs et l’ensemble de leurs soutiens nous resterons entièrement mobilisés.

Occupée depuis vendredi l’usine fabriquait pour le groupe Unilever, les thés et infusions de la marque L’Eléphant. Mais l’activité a cessé par la volonté d’unilever, le groupe veut désormais démonter les machines, vider l’usine. Vendredi, à l’aube, une soixantaine de salariés et de syndicalistes sont arrivés pour reprendre les "notre usine restera un espace de liberté et de fraternité .

Les FRALIB et l’ensemble de leurs soutiens restent entièrement mobilisés. Ils continueront à protéger leur outil de travail, aucun boulon ne sortira de Gémenos.

ENCORE ET TOUJOURS : CONTINUONS LE BOYCOTT DE LIPTON NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

Le thé de l’Eléphant est né il y a 120 ans à MARSEILLE, L’Eléphant est Français en Provence il doit rester.

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article