Espagne : les "indignés" envahissent les rues de Madrid

Publié le par FSC

Source RTL

Les "indignés" ont envahi les rues de Madrid.

Les "indignés" ont envahi les rues de Madrid. / AFP

Contre la crise et le chômage, des dizaines de milliers d'Espagnols de tous âges et tous horizons ont envahi dimanche les rues de Madrid, aux cris de "cette crise nous ne la paierons pas", un mois après la naissance du mouvement des "indignés" qui s'est propagé à tout le pays. La foule, arrivée en six cortèges de tous les quartiers de Madrid, s'est rassemblée près du parlement, dans le centre, face à une rangée de barrières bleues et à une douzaine de fourgons de police barrant la rue. Ecouter

"Contre le chômage. Organise-toi et lutte. Marchons ensemble contre le chômage et le capital", proclamait une grande pancarte ouvrant la marche de la "colonne sud-ouest", partie le matin de Leganes, une ville-dortoir à une quinzaine de kilomètres au sud de Madrid.
 
"Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiciens et des banquiers", affirmait une autre banderole en lettres rouges.

Les cibles : le pacte de stabilité de la zone euro et ses impératifs de rigueur budgétaire, les hommes politiques accusés de corruption et de ne pas entendre la voix des citoyens, le chômage qui frappe 21,29% de la population active en Espagne, presque la moitié des moins de 25 ans.

"Nous devons préparer une grève générale. Nous allons paralyser ce pays", lançait un orateur au micro.

"Les banques et les gouvernements qui ont provoqué cette situation doivent savoir que nous ne sommes pas d'accord avec les mesures et les coupes budgétaires, que nous avons l'intention de nous faire entendre, et que nous le ferons", assurait la plate-forme appelant à manifester dans toute l'Espagne.

Un mouvement qui s'inscrit dans le temps

Cinq semaines après l'apparition du mouvement, la mobilisation ne semblait pas faiblir puisque la foule était estimée à plusieurs dizaines de milliers de personnes. Le quotidien El Mundo, citant la police, avançait le chiffre de 35.000 à 40.000 manifestants.
  
Dimanche dernier, les "indignés" avaient démantelé leur campement de la Puerta del Sol à Madrid, symbole de cette vague de contestation. Profitant d'un large soutien populaire, ils veulent maintenant consolider leur mouvement via des assemblées de quartier et d'autres manifestations ponctuelles.

D'autres manifestations étaient prévues en fin de journée, notamment à Barcelone et Valence, ainsi que dans plusieurs villes étrangères, dont Paris où près de 450 "indignés" se sont rassemblés.

Publié dans International

Commenter cet article