Etre jeune à la CGT... !

Publié le par FSC

Lu sur le site Bellaciao

Bonjour,

Je viens vers vous une nouvelle fois pour vous évoquer les derniers coupages de têtes, résultat des prises de positions de certains membres de la direction confédérale de la CGT suite à la désignation du succésseur de B.Thibault... Se référer au précédent article de ouvalacgt.org : "Etre jeunes à la CGT : Bronca dans la vieille maison".

En effet, quelques mois après la désignation de T. Lepaon pour être présenté aux délégués du 50ème congrès, ça s’agite à la confédération...et les coups pleuvent !

1ère victime la responsable nationale des jeunes CGT et membre de la commission exécutive confédérale (direction confédérale), 33ans ne se représentera pas pour un 2ème mandat, motif, ni son UD ni sa fédération ne met sa candidature "à disposition". Responsable de tout ce qui attrait à la jeunesse à la CGT depuis près de 4ans, emplois des jeunes, impulsion de la jeunesse dans le mouvement des retraites, une campagne saisonniers digne de ce nom réactivée depuis 2ans et la multiplication des créations de collectifs jeunes dans les territoires, les matériels à disposition de la jeunesse, guides sur l’emploi des jeunes, apprentis, saisonniers, etc...on la remercie(?) sans explications.

2ème victime, une autre jeune camarade, de 32ans, membre de la commission exécutive confédérale elle aussi et secrétaire départementale de l’UD84. Ses prises de positions musclées et son implication sur le terrain lui ont fait prendre des positions courageuse fralib, vote contre la proposition de B.Thibault/Prigent, entre autre. En parlant vrai à ses interlocuteurs de la direction confédérale et en la direction de Nadine Prigent avec qui, issu de la même fédération elle entretien des rapports tendues voir conflictuel, elle connait les foudres de la "machine" confédération à son tour. En témoigne, les pires difficultées qu’elle a rencontré, plus d’un an pour avoir droit à un seul mi-temps de détachement pour mener son activité CGT nationale et départementale...vous aviez cru en la résolution n°2 du 49ème congrès qui faisait référence à un meilleur accompagnement des jeunes dans les responsabilités de l’organisation ? Mensonge, c’est de la prose comme les autres résolutions de ce congrès... Menant une activité de premier plan dans son UD elle se représente mais issue du privé celle-ci n’aura plus de droits syndicaux "négociés" à la fin de l’année... 2ème victime !

Le troisième, est le plus jeune membre de la commission exécutive confédérale et également secrétaire départemental à l’UD30, à 31ans. Alors que dans son UD lui aussi a de plus en plus de responsabilités dans un contexte difficile, UL de Alès en perdition, FD Commerce qui se débarrasse d’un salarié dans le Gard, désindustrialisation du département et licenciements à la chaine, il paie aussi ses prises de positions contre la proposition de B.Thibault, accusé de mettre volontairement le "chef" en danger, traité de fractionnaire par Prigent et les siens. Un jeune camarade qui lui aussi a dû attendre un an pour avoir un seul mi-temps après son élection au 49ème congrès, là aussi, pour mener comme sa camarade du 84 son activité nationale et départementale. Et si son UD l’a représenté c’est la aussi dû à son travail de terrain dans son territoire, mais à quel prix ?

Dernier rebondissement, les "assises jeunes" prévu mi-février ont été annulées par décision du bureau confédéral en décembre, motif, trop de choses à entreprendre pour préparer le 50ème congrès... 500 jeunes devait se réunir pour 2 jours de travaux au siège de la CGT dans le patio de Montreuil dont les 200 jeunes délégués aux 50ème congrès + 300 jeunes issus des directions fédérales et départementales. Alors que tout semblait prêt au niveau de l’organisation...annulé par le bureau confédéral ! Coup de théatre 3 semaines plus tard, un des sept forums de préparation au 50ème se déroulera à Nancy le 21 février et a pour intitulé "la jeunesse" ! On parlera donc des jeunes sans les jeunes., un bon moyen pour poursuivre le changement, dans la continuité donc... De cette manière les débats seront bien concensuel, sans aspérité ni remise en question, on fera du misérabilisme et parlera de l’individualisme des jeunes, de leur précarité, etc mais on ne les entendra pas pas plus qu’on n’en vera un planté le bout de son nez dans un débat ou il n’y comprendrai rien si ce n’est qu’on parle (soit disant) de lui et à coup sur, pour lui !

L Lenoir - UD75

Publié dans CGT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CRIMET Serge 09/01/2013 00:47

Bonsoir,
Qui a dit, que les résolutions votées dans les Congrès étaient là pour être appliquer ?
Les bonnes résolutions, oui. Mais après, les directions s'assoient dessus. Et que celui qui veux les faire appliquer ouvre sa gueule et il verra la porte ......