FONCTION PUBLIQUE : 57% DES FRANCAIS JUGENT NEGATIVE LA POLITIQUE DE SARKOZY

Publié le par FSC


57% de Français jugent négativement la politique de Sarkozy et de son gouvernement.

Les classes supérieures dont il est bien connu qu'elles votent à droite disent NON à 58% à la néfaste politique de Sarkozy.

56% des masses populaires dont une partie de l'électorat a été abusée par les mensonges du candidat Sarkozy le rejettent et ce n'est que l'arbre qui cache la forêt, le mécontentement populaire ne va cesser d'aller croissant.

Malgré toute la mediatisation orchestrée par des carpettes du journalisme et sa présence constante sur le petit écran, le démagogue Sarkozy mord la poussière. En effet, ce tchacheur est rejeté par 64% des français qui se disent pessimistes quant à l'avenir de l'économie du pays.  

40% des français font porter le chapeau au gouvernement  de Sarkozy dont les réformes anti-sociales excluent notamment les chômeurs, entre autres "bêtes noires" de cet odieux valet du MEDEF, principal représentant du capitalisme en France. 

Au train où il y va et qui n'est pas celui d'un sénateur, Sarkozy va d'ici peu devoir affronter l'écrasante majorité de la population.

La file de pauvres gens ne cesse de s'allonger. Sarkozy est son équipe de l'UMPS est totalement responsable de l'actuelle agravation de la paupérisation des couches laborieuses de notre pays.

L'omniprésident de rien du tout, gesticule, s'agite frénétiquement, méprise notre peuple qu'il affame.

Des mamans en arrivent à se servir dans les grandes surfaces pour donner le droit à la vie à leurs enfants.

Des vieillards font chaque jour les poubelles pour survivre.

Des millions de personnes ne se soignent plus ou ne le font plus correctement.

Les SDF ne se comptent plus tant ils sont nombreux et certains d'entre eux meurent dans la rue.

Les milliers de sans-papiers sont pourchassés par le monstrueux socialiste Besson qui, sans vergogne les internent comme s'ils étaient des bandits. Cet homme de "gôche", n'hésite pas à avoir recours aux charters de la honte pour expulser manu militari de ces pauvres gens vers leurs pays d'origine bien qu'il sache qu'il met des vies en danger de mort.   

Sarkozy roi des menteurs, est-ce ainsi que vous tenez vos promesses  électorales ?

En votre qualité de 1er valet du MEDEF, vous dites ne rien voir, ne rien entendre de la montée du mécontentement des travailleurs qui luttent courageusement et pied à pied, abandonnés par l'élite bourgeoise du syndicalisme réformiste sur laquelle vous et vos amis de la "haute volée", vous appuyez pour nous asséner vos mauvais coups.

Nicolas Sarkozy, vous avez tort de minimiser et de sous-estimer la colère populaire dont vous êtes le géniteur. Le moment que nous, filles et fils du peuple, attendons est proche et je ne voudrais pas être à votre place, ni à celle des truands du patronat que vous servez avec autant de zêle lorsque notre peuple va vous éjecter de votre palais de l'Elysée et qu'un Tribunal issu du peuple rendra enfin une vraie justice de classe contre les tyrans dont vous êtes le chef.
Jacques Tourtaux

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article