FRALIB LA LUTTE CONTINUE : UNE RENCONTRE CONSTRUCTIVE

Publié le par FSC

FRALIB  LA LUTTE CONTINUE

 

UNE RENCONTRE CONSTRUCTIVE

 

De retour de notre rencontre hier au ministère à BERCY, nous venons d’en rendre compte à tous les salariés de FRALIB en lutte.

2 heures de réunion constructive avec le Ministre du Redressement productif  Monsieur Arnaud MONTEBOURG et Monsieur Boris VALLAUD. Une présentation du rapport de Monsieur BENTOUNSI Médiateur désigné par le Ministre nous a été faite confirmant la valeur du travail réalisé autour du projet alternatif des salariés approfondi et précisé notamment par l’apport de l’Union Régionale des SCOP et du cabinet d’expertise Progexa du Comité d’entreprise. Notre projet a reçu un accueil positif et de nombreux points forts ont été relevés entre autres l’engagement conséquent des salariés et leur volonté de construire une perspective pérenne pour le développement du potentiel industriel et de l’emploi.

 

Dans le même temps, une discussion sérieuse et prospective a permis de faire émerger des avancées à concrétiser dans un proche avenir. Trois axes importants ont été retenus pour l’immédiat, structurant notre combat syndical et l’intervention des pouvoirs publics :

 

1)      Dans les tous prochains jours, une décision sera avancée pour ce qui concerne les bâtiments, les terrains et les machines, nous permettant de fortifier le maintien de l’activité industrielle à Gémenos. Celle-ci se construit autour de la notion de « réappropriation publique des moyens de production ». Dans le droit fil de la préemption décidée par la Communauté Urbaine de Marseille, il est proposé d’approfondir cette démarche et de faire de l’ensemble du site de Fralib-Gémenos, une propriété publique permettant la construction d’une solution industrielle viable autour, avant tout, de la perspective de production de thés et infusions.

 

2)      Plusieurs projets ont été évoqués permettant de maintenir l’activité industrielle et les emplois, tournant essentiellement autour de notre solution alternative.

Certains sont déjà construits. D’autres méritent une attention particulière et un approfondissement. D’autres sont en début d’élaboration. S’ils montrent les potentiels de construction d’une solution pérenne dont la base solide est le projet porté par les salariés, ils mettent également en évidence nombre de convergences et de complémentarités.

L’ensemble de ces éléments confirme la viabilité de l’activité industrielle et de l’emploi productif sur le site de Gémenos.

 

3)       Enfin des discussions et contacts doivent se confirmer avec UNILEVER, la proposition est faite de les réaliser sous l’égide des pouvoirs publics et notamment de ceux concernés par l’emploi, afin  d’engager de réelles négociations créant les conditions que le groupe assume toutes ses responsabilités économiques et sociales.

 

Cette rencontre est importante et porteuse d’éléments intéressants et utiles. Elle nous permet d’appréhender l’avenir avec confiance. Nous restons motivés et déterminés à mener la lutte pour imposer à UNILEVER qu’il réponde aux exigences dont l’ampleur doit être à la hauteur des dégâts sociaux qu’il a créés et au niveau des moyens colossaux du groupe.

 

Encore et toujours :

continuons le Boycott de LIPTON    

NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR LE THE DE L’ELEPHANT DE PROVENCE

Le thé de l’Eléphant est né  il y a  120 ans à MARSEILLE,

L’Eléphant est Français en Provence il doit rester.

 

 

Amicalement les salariés de FRALIB en lutte.

 

http://www.youtube.com/watch?v=BTxwjrEnLA8

 

Consulter  notre site internet :

http://cgt.fralibvivra.over-blog.com/      http:// www.udcgt13.fr/            http://www.fnafcgt.fr/

 

http://www.cgt-fralibvivra.fr/

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article