Goodyear: abandon du plan de licenciements confirmé

Publié le par FSC

CGT Goodyear

Goodyear: abandon du plan de licenciements confirmé
 

La direction de Goodyear Amiens-Nord s’est engagée ce mercredi l’abandon des licenciements au profit d'un plan de départs volontaires. La poursuite de l’activité tourisme du groupe est également confirmée.

La CGT s’apprête d’ores-et-déjà à fêter sa victoire, alors qu'un plan social visant à mettre un terme à l'activité de pneus tourisme à l'usine Goodyear d'Amiens-Nord a été abandonné, après avoir été plusieurs fois invalidé par la justice. "La direction de GDTF (Goodyear Dunlop Tires France) confirme" que dans le cadre de discussions avec la CGT Amiens-Nord, "il n'est plus question de licenciements contraints mais uniquement d'un plan de départs volontaires", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"La direction abandonne le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi), renonce à tout licenciement (et) s'engage à poursuivre l'activité tourisme", affirme de son côté la CGT Goodyear dans un communiqué. "La discussion (entre le syndicat et la direction) ne concerne que la possibilité de départs volontaires accompagnés d'indemnités conséquentes", précise la centrale syndicale. "Au terme des discussions actuellement en cours, un document reprenant ces propositions sera soumis à l'ensemble du personnel (et) ne sera signé par la CGT que s'il est approuvé par tous les salariés en assemblée générale".

Interrogée par l'AFP, une porte-parole du groupe GDTF a déclaré que "les négociations en cours portent sur l'avenir du site Amiens-Nord et en particulier sur la modalité d'un plan de départs volontaires". "Nous sommes dans un plan de départs volontaires, sans licenciements contraints. Seuls les salariés qui souhaitent quitter l'entreprise pourront le faire".

Le plan social de Goodyear prévoyait de mettre un terme à la production de pneus de tourisme à Amiens-Nord, en supprimant 817 postes sur les 1.300 que compte le site. Plan vigoureusement combattu dès le début par la CGT du site.

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article