Grève des ouvriers polonais sur la chantier nucléaire de Flamanville

Publié le par FSC

Grève des ouvriers polonais sur la chantier nucléaire de Flamanville

Communiqué sur la grève imminente des ouvriers polonais à Flamanville
(en Français et Polonais)

Depuis 3 ans 350 ouvriers polonais travaillent sur le chantier EPR de Bouygues à
Flamanville. Ils ont été embauchés par ATLANCO, une société d’intérim
immatriculée à Chypre dans des conditions d’illégalité totale :
Absence de contrat de travail, d’assurance maladie, non déclaration des
accidents de travail, prime de fin de mission et congés payées inexistants, et
même licenciement express par SMS quand ATLANCO le veut !
De plus, ATLANCO leur prélève 500 Euros par mois et par personne sur leur
salaire pour des cotisations sociale prétendument versés à Chypre dont ils ne
verront jamais la couleur et surtout, 300 Euros pour soit disant verser à l’Etat
français les impôts sur le revenu des travailleurs !
Les Polonais ne savaient pas que les impôts n’étaient pas prélevés en France à
la source. Quand ils l’ont appris, ils se sont révoltés.
Ils réclament le respect du droit du travail et qu’ATLANCO leur rende les sommes
volés sur leur salaires. La CGT intérim et la CGT de la Manche les soutient.

ATLANCO répond par des menaces et des pressions : menaces de vigiles,
licenciements par SMS des plus fragiles ne parlant pas français et même coup de
fils d’intimidation aux familles restées en Pologne !

Les ouvriers polonais sont prêts à la grève. En lutte contre l’esclavage moderne
nous devons les soutenir. Relayez l’information !

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article