HALTE A LA CRIMINALISATION DE L’ACTION SYNDICALE

Publié le par FSC


BOBIGNY – CENTRE DE TRI COURRIER - CGT-SUD-FO

HALTE A LA CRIMINALISATION DE L’ACTION SYNDICALE RASSEMBLEMENT A LA DOTC 93 200 av paul vaillant couturier 93 bobigny à partir de 13 h MARDI 9 MARS 2010 TOUS EN GREVE

Le secrétaire de la section CGT du Centre de tri est traduit mardi 9 mars devant le Conseil de discipline. Il est menacé de 3 mois de suspension sans salaire. Depuis le 19 janvier, il lui est interdit d’exercer son mandat syndical, empêché de participer à toute audience au niveau local et départemental. mr Que lui reproche-t-on ? Il a traduit tout haut lors des assemblées générales du personnel la colère de tous les postiers du Centre de tri, confrontés dans le cadre de la privatisation de La Poste, à la restructuration de l’établissement, transformé en plate-forme industrielle du courrier fin mars.

Il a manifesté son indignation devant l’éviction de plusieurs collègues (en poste à Bobigny depuis 15-20 ans), alors que la direction a fait le choix du recours à du personnel précaire, que plusieurs agents sont en attente de mutation.

Il a manifesté l’écœurement de tous devant la discrimination dont font l’objet plusieurs agents reconnus handicapés (COTOREP, C3R), la discrimination syndicale dont sont victimes les principaux responsables syndicaux CGT mutés d’office dans les brigades du matin ainsi que le responsable SUD en après-midi afin de les isoler et d’entraver leur activité syndicale. Le personnel l’a d’ailleurs bien compris en signant à plus de 200 la pétition intersyndicale de soutien à Alain. C’est clair, à travers notre collègue, la direction entend désormais interdire tout droit d’expression syndicale indépendante, bâillonner le personnel pour imposer la « paix sociale » dans la PIC. Elle vient d’annoncer d’ailleurs sa volonté de remettre en cause tous les accords, tous les acquis sociaux  : l’accord local de prises de parole syndicales et les assemblées générales du personnel, celui garantissant trois décaseurs sur les machines TPF (accord national de Vaugirard).

STOP  ! La coupe est pleine  ! MOBILISATION GENERALE  !

En défendant le responsable CGT, Alain MILLARD, c’est nous-mêmes que nous défendons  ; nos emplois, nos horaires, nos conditions de travail, nos acquis, nos droits d’expression et d’organisation.

RASSEMBLONS-NOUS MASSIVEMENT LE 9 MARS DANS LA GREVE ET LE RASSEMBLEMENT A PARTIR DE 13 H DEVANT LE CONSEIL DE DISCIPLINE A LA DOTC DE BOBIGNY (200, av. PV Couturier – Métro Pablo Picasso)

Aucune sanction contre Alain MILLARD  ! Rétablissement immédiat de son droit d’exercer son mandat syndical.

Pas un collègue exclu de la PIC  ! Arrêt du travail précaire  ! Arrêt des discriminations vis-à-vis des « handicapés », comme des militants syndicaux  ! Maintien de tous nos acquis  : prises de paroles syndicales, trois décaseurs sur TPF, droit aux mutations…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GIlles 08/03/2018 21:47

Du courage mais pas d espoir

Stephane 14/01/2015 13:47

Merci à toi Alain
Toi qui en 2002 a défendu Sylvain devant la machination, le règlement de compte dont il etait victime.

Stephane Civardi