Histoire Sociale de la Seine-Maritime

Publié le par FSC

CGT : L'Institut d'Histoire Sociale de la Seine-Maritime vient de publier
un livre qui retrace un siècle de luttes (1913-2013).

histoirecgt
SAVOIR D'OÙ L'ON VIENT POUR SAVOIR OÙ ALLER



Nous vivons une période politiquement et syndicalement difficile. Ce n'est pas manquer de détermination que d'en être conscient.  Mais c'est aussi pourquoi ce livre est particulièrement bienvenu : les luttes syndicales n'ont jamais été faciles où que ce soit et, au fond, il est bon de s'en souvenir, ou simplement de l'apprendre.  C'est le premier mérite* de ce livre présenté dans un élégant format à l'italienne : les luttes d'aujourd'hui ne viennent pas de nulle part. Les centaines de documents photographiques et les textes qui les accompagnent nous l'enseignent (le document le plus ancien date, semble-t-il, de 1869 !).  Des « premiers pas vers le syndicalisme » aux relations entre travail, loisirs et culture et à la constante modernisation de l'UD-CGT, en passsant par l'affaire Jules Durand, les grèves de 36, la CGT dans la Résistance, la radio CGT-76, la bataille du France, les Renault en lutte, ce livre nous présente l'extraordinaire foisonnement des luttes syndicales en Normandie, des débuts en « Seine-Inférieure » aux dernières grandes manifestations en date, dont celles des lycéens en 2010.
Ce livre est évidemment collectif. Beaucoup de ses auteurs en furent aussi les acteurs. Ainsi, la coordination générale a été assurée par Serge Laloyer, qui fut longtemps membre du secrétariat de l'UD et aujourd'hui président de l'Institut d'Histoire Sociale de la Seine-Maritime, et Jacques Defortescu, secrétaire de ce même Institut. Pierre Largesse, militant syndical et docteur en histoire de l'Université de Rouen – ce qui n'est pas fréquent - a également participé à la réalisation de l'ouvrage.
La richesse et la diversité des photographies jouent un rôle essentiel dans le plaisir de lire ce livre. Beaucoup d'acteurs des combats syndicaux des dernières décennies s'y retrouveront. Belle occasion de méditer le passé,tant syndical que politique ou simplement personnel. Occasion aussi de saluer la mémoire de ceux qui ne sont plus là, mais sont quand même toujours présents. Tout dans cet ouvrage invite le lecteur à ne rien lâcher !
Décidément, la mémoire des luttes est à la fois un instrument de connaissance et une arme de combat.

 

* IHS CGT 76, Un siècle de luttes pour le progrès social en Seine-Maritime, 1913-2003 10 euros.

 

Pascal Acot


Publié dans CGT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claudine SIMON PEREZ 08/09/2015 17:06

Dans aucun article ou livre (celui de Mai 68) vous mentionnez le nom de Max Pérez ancien syndicaliste CGT et communiste, pourtant il est sur une des photos de ce livre, il a beaucoup donné de sa personne à cet époque et je me souviens qu'il a été important comme syndicaliste à Elbeuf, il a même été le chef de l'UD CGT d'Elbeuf, donc très étonnée qu'on l'a oublié, je me demande pourquoi?
Sa fille Claudine SIMON PEREZ, témoin de cet époque