La CGT récupère la Bourse du travail à Nice!

Publié le par FSC

 

 

D'après la presse locale communiquée par une militante du FSC :

 

  

Le cadenas fermant la grande porte de l’Aigle d’Or a sauté. Lundi 18 juin à la mi journée, la manifestation de la CGT - un millier de personnes représentant des délégations de toute la région Paca - a stoppé place Saint-François, et les militants ont donc mis leur menace à exécution en réinvestissant le bâtiment. "C’est une occupation permanente, jour et nuit : nous avons prévu des rotations", confiait le secrétaire départemental, Didier Turrini.

Selon le syndicat, le député-maire de Nice a trahi son engagement de restituer à la CGT l’usufruit de cet immeuble après travaux, en déclarant le 3 mai dernier : "la CGT ne réintègrera jamais la Bourse du Travail, ce sont les niçois qui le feront"

 

*

(Nice.jpeg

 

Une "attaque sans précédent sur la région" estimait en tête du cortège Gilles Fournel, le secrétaire régional Paca. "Monsieur Estrosi, revenez sur cette déclaration faite dans la panique avant le second tour de la présidentielle, rendez à la CGT ses locaux dont les salariés ont vraiment besoin !"

La réponse du député-maire de Nice ne s’est pas fait attendre. "L’attitude de ceux qui sont entrés par effraction dans ce bâtiment historique dessert considérablement la cause de ce grand syndicat", estimait-il dans un communiqué. "J’invite à la raison ceux qui occupent ce lieu". La mairie a "engagé toutes les procédures nécessaires" en vue d’une expulsion par la force publique. Une décision qui appartient au préfet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article