La pacte Hollande-Gattaz

Publié le par FSC

 

PACTE 1

 

 

Aux promesses de contreparties de Hollande aux cadeaux patronaux voici la parole franche et sans ambiguité des patrons.

Représentatifs n'est-ce-pas?

 

"Le pacte de responsabilité doit marquer un changement d'état d'esprit" avance Gattaz dans une vidéo destinée à une assemblée de chefs d'entreprise et il ajoute :

 

"La traduction des en gagements des uns et des autres - les soi-disant contreparties - doivent être des engagements réciproques pour le succès de notre pays. Les entreprises ne pourront jamais prendre un engagement juridique de résultat dans un environnement instable mondialisé et très concurrentiel. Nos engagements seront donc des engagements de mobilisation, d'objectifs et de moyens."

Pierre Gattaz
Le Journal du Dimanche

du 16 au 22 février 2014

 


à la question :

Créer un million d'emplois c'est possible ? 

 

Guy Mamou-Mani,coprésident d'Open, entreprise de services numériques réplique :

"
Non. Ça, c'est n'importe quoi. Cela ne sert à rien de demander des contreparties ou toute autre forme d'engagement à des entreprises en échange d'un allégement de charges. Cela n'a rien de mécanique. On ne peut pas donner 100 milliards pour créer un million d'emplois. Il n'y a pas de lien. On voit les réactions qu'ont provoquées cette semaine les déclarations du président du Medef à ce sujet. Il a d'ailleurs eu bien du mal à retomber sur ses pieds  ...


On a distribué 22 milliards d'euros d'allégements de charges au moment du passage aux 35 heures. Cela n'a pas empêché les entreprises de délocaliser. On a vu à quel point il était inutile que Montebourg passe ses journées à Florange, chez Petroplus ou chez Lejaby...

 


Michel Edouard Leclerc

Le Journal du Dimanche

 

à la question :

L'engagement de créer un million d'emplois est-il crédible ?

 

"Ce chiffre lancé par Pierre Gattaz n'a pas de fondement. Le niveau d'emplois ne se négocie pas..."

 

Prendrez-vous des engagements chiffrés ?

 

"Non. Je ne sais pas le faire. Le projet économique des centres E.Leclerc prévoit d'embaucher 2.500 personnes cette année, et peut-être 5.000 sur deux ans. Nous sommes prêts à être transparents sur le financement et la qualification des emplois. Au-delà, je ne peux rien garantir"

 

Il faudra bien discuter des contreparties?

 

"Cette idée de contrepartie relève plus de l'habileté politique que du principe de réalité. En revanche, je suis volontaire pour participer à un observatoire des politiques publiques proposé par Michel Sapin le 16 janvier, et à vérifier ce que l'on fait de l'argent public."

 

[autrement dit d'accord pour mettre notre nez dans les affaires publiques mais c'est niet pour mettre votre nez dans notre business, nos profits et nos affaires privées]

 

Alors, vous y croyez encore vous aux contreparties promises par Hollande, Laurent Berger et consorts?

 

Et décidément le 18 mars c'est bien aussi au pacte Hollande-Gattaz qu'on doit s'en prendre!

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article