Les Syndicats des Unions Locales CGT d’Auchel-Béthune-Bruay-Isbergues-Lillers dans l’unité d’action !

Publié le par FSC

 

A BÉTHUNE, le 28 AVRIL à 9H30

MANIF’ACTION !
au départ de la Maison des Syndicats, rue de Lille

Reconnaissance de la pénibilité ! Départ à 55 ans !
Pouvoir d’achat ! Interdiction des licenciements !
Maintien du service public et renationalisation !

Les députés doivent entendre ou doivent dégager !

Nous, les travailleurs qui exerçons des métiers pénibles : dehors par tous les temps, postés en 4 ou 5 x 8, dans la boue, les produits chimiques, parmi les malades, portant des charges lourdes… sommes des centaines de milliers salariés dans le département à travailler sur les chantiers, dans les usines, les services publics… pour faire vivre le pays, produire des richesses et donner le maximum de services à la population… pourtant on se fout de nous et de nos vies !

L’espérance de vie, déjà courte d’un salarié, du bâtiment, des travaux publics, postés, de l’industrie de production, des services publics… va encore baisser avec l’allongement de la durée d’années de cotisations… l’espérance de vie va encore reculer dans la 5ème puissance économique du monde afin que quelques-uns profitent des milliards accumulés

Nos professions sont parmi les plus mal rémunérées, nos salaires sont proches du SMIC malgré ce que disent les spots mensongers distillés dans les média lors des campagnes publicitaires pa-tronales.

Cela aboutit à des retraites de 900 à 1200 euro nets pour des ouvriers qui auront peut-être cotisés 45 ans, et nous serons de plus en plus nombreux à ne pas voir grandir nos petits-enfants ou à profiter d’une retraite bien méritée après 180 trimestres de cotisations.

Sarkozy, Fillon, Woerth, et toute la clique des députés corrompus, ont cassé notre retraite à 60 ans sans même tenir compte de la pénibilité de nos métiers ni de nos bas salaires ! Nous cotiserons toute notre carrière mais nous n’en profitons pas... et ceux qui survivront seront malades très tôt après le départ…

Alors disons collectivement STOP à ce retour à Germinal – STOP au mépris !

Malgré notre lutte de 2010, les millions de grévistes et de manifestants, des syndicats comme la CFDT, FO (grands révolutionnaires mais avec la gueule pas avec les bras), et CFTC ont signé l’accord de trop avec le patronat et l’Etat. Il va permettre de reporter le paiement de la retraite com-plémentaire à 62 ans… pourtant les caisses complémentaires « dégueulent d’euros » et par mil-liards !

Même si vous pouviez partir, pourrez-vous partir avec 600 € de retraite sécu ?

Tout ce petit monde, composé de corrompus et de corrompus, sait que nos métiers sont durs (intempéries - produits chimiques – déplacements - repas dans les camions - travail de force -charges lourdes - postes…), mêmes certains députés et patrons le reconnaissent, peu d’entre nous pourront poursuivre au-delà de 60 ans : alors même si tous les métiers sont difficiles, les nôtres nous tuent ou nous cassent avant 60 ans…

Qu’ont-ils pensé en signant cet ignoble accord ? A la moyenne de vie d’un ouvrier du BTP qui est estimée à 59 ans et 8 mois ? (source Ministère)… à l’amiante, la graisse, les poussières…

Nous appelons l’ensemble des salariés du privé et du public de toutes les professions à s’unir dans la lutte pour le retour à la retraite pleine et entière (sécu + complémentaire) à 60 ans et à 55 ans pour les métiers reconnus comme les plus pénibles…et c’est possible économiquement !

Quand on peut faire la guerre, on peut faire la paix et se servir autrement de l’argent dépensé dans des bombes.

Ni Etat Ni patronat ne nous écoutent, alors ensemble imposons nos légitimes revendi-cations… pour vivre mieux et plus longtemps… nous le valons bien !

VENDREDI 29 ET 30 AVRIL A BRUAY LA BUISSIERE

COMMÉMORATION DES 140 ANS DE LA COMMUNE ET DES 70 ANS DE LA GRÉVE DES MINEURS

1er MAI :

/ 10h00 MANIFESTATION A BRUAY ET A ARRAS

/ 13h00 A St VENANT

(près de Béthune)

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article