Lettre ouverte à Jean-Pierre DELANNOY RESPONSABLE DE LA REGION METALLURGIE CGT NORD/PAS DE CALAIS

Publié le par FSC

Source Bellaciao

 
de : USTM CGT PAS de CALAIS

 

L’USTM CGT du Pas de Calais prend ses responsabilités en diffusant cette lettre, car des milliers de salariés et de syndiqués sont concernés, et l’enjeu est immense dans un contexte de crise politique et sociale notamment dans notre région sinistrée et ravagée par les fermetures et le chômage.


A Jean-Pierre DELANNOY RESPONSABLE DE LA REGION METALLURGIE CGT NORD/PAS DE CALAIS

Jean-Pierre,

Le secrétariat de l’USTM du Pas de Calais a décidé de t’envoyer ce courrier qui sera transmis aux syndicats du département afin que les camarades puissent prendre conscience des événements graves et douloureux qui se déroulent au niveau de la région métallurgie Nord/Pas de Calais.

En effet, depuis plusieurs mois, nous assistons lors des différentes réunions de région de la métallurgie à une transformation profonde de celle-ci, laissant apparaître que les USTM qui sont une force et un outil au service des syndicats, disparaîtront à moyen terme au nom de la restructuration de la CGT qui sera finalisée lors du 50ème congrès.

Ce projet de restructuration de notre CGT engagé lors du 49ème congrès avait été un des éléments du document d’orientation qui avait déclenché ta candidature face à Bernard Thibault, ce qui avaient engagé sans rechigner des débats par un grand nombre de militant(e)s dans notre région particulièrement dans le Pas de Calais, pour démontrer le danger du syndicalisme rassemblé, la CES, la restructuration de la CGT qui a pour objectif la disparition des UL, des USTM, etc.....

Aujourd’hui, tu as décidé de structurer la région et non de l’organiser comme tu le dis maintenant, par un bureau, un secrétariat animé par le responsable régional en y mettant des noms de camarades sans leur consentement. Ce qui est surprenant, c’est que nous n’avons aucun élément ni aucune information de la direction fédérale de cette restructuration de la région métallurgie Nord/Pas de Calais, ni même un désaccord de la même direction fédérale, participant avec complaisance aux différentes réunions dans la région avec ta participation.

Ce positionnement fédéral est étonnant sachant que celle-ci est en osmose avec la direction confédérale pour que les régions professionnelles soient dissoutes par les régions interprofessionnelles par le lien de la régionalisation.

Ce qui est effarant sur la restructuration de la CGT, c’est que tu as décortiqué le rapport ad hoc et dans la synthèse que tu as présenté le 8 janvier 2009 aux métallos du Nord/Pas de Calais, tu disais ceci : « en abordant la question des identités professionnelles méritent également d’être interrogés sous prétexte que le syndicalisme s’est d’abord adossé aux identités de métiers et d’y rajouter qu’il s’est étendu au début de XX ème siècle à la notion d’industrie ( métal, bâtiment, chimie, et...) et que dans une période récente, le syndicat d’industrie est devenu un syndicat d’entreprise , on s’aperçoit plus concrètement comment la direction confédérale compte s’attaquer aux questions de fond, c’est à dire l’identité CGT par la forme en restructurant les Fédérations. Se servir du faux argument d’une soi-disant articulation entre syndicats, les diversités professionnelles, de métiers pour mieux atterrir sur la fusion de plusieurs Fédérations, et voilà comment le confédération va s’attaquer à l’un des derniers bastions du syndicalisme de classe par la remise en cause du fédéralisme par la confédéralisation de plusieurs Fédérations. La confédération a même le culot, en haut de la 20ème page de parler de remise à plat à tous les niveaux, mettre à plat des possibilités nouvelles et inventer les formes qui nous libéreront des entraves que nous impose parfois notre propre fonctionnement ».

C’est bien toi qui a écrit cela et maintenant, tu fais tout le contraire en structurant la région métallurgie en y faisant glisser la diversité professionnelle et tu nous feras croire que les USTM de la région et les UL seront encore des outils pour les syndicats.

De plus la stratégie de lutte de la région métallurgie a changé profondément depuis juin 2011 où des nouveaux coups tombent sur l’industrie du Nord/Pas de Calais concernant le ferroviaire et l’automobile.

La région métallurgie s’est réunie à plusieurs reprises pour organiser le rapport de force nécessaire pour faire reculer et combattre les ambitions du gouvernement et de l’Europe du capital de faire de notre région, un sinistre désert industriel et social. On avait même organisé une manifestation à Valenciennes pour Sevelnord avec la participation active des UL du Pas de Calais en désaccord avec l’orientation réformiste de la direction confédérale.

Par contre toi secrètement, tu avais invité Agnès Lebot secrétaire confédérale à se joindre à cette manifestation et en tête de cortège.

Tu as même eu des rencontres, avec De Saintignon bras droit de Martine Aubry, sur l’industrie dans la région. D’ailleurs celui-ci t’a proposé un forum de l’industrie en septembre 2011 au Conseil Régional où les organisations syndicales représentatives pouvaient intervenir face à l’ensemble des partis politiques qui représentent le Conseil Régional y compris le Front National.

La présence du FN n’a pas dérangé outre mesure, par contre tu t’es trouvé en porte à faux devant les camarades de la région métallurgie et particulièrement les camarades de Renault Douai qui ne comprenaient pas qu’on puisse débattre de l’industrie avec l’extrême droite.

Ce premier accrochage politique sera le début du glissement de la région métallurgie vers l’orientation réformiste de la direction confédérale . En effet des contacts réguliers entre la région métallurgie et l’UD du Nord pour que les métallos reprennent place dans l’activité interprofessionnelle se mettront en place tout en sachant que l’orientation du 49ème congrès que tu as critiqué et combattu est sa phase active.

Il suffit de se remettre en mémoire le rapport introductif que tu avais présenté aux métallos lors de l’assemblée en janvier 2011, pour expliquer le syndicalisme rassemblé, la CES, la restructuration de la CGT par la régionalisation, ce rapport travaillé avec minutie pour éclairer les métallos du danger de voir la CGT se noyer dans la collaboration de classe.

Alors pourquoi aujourd’hui ce virage à 180 degrés, allant même lors des dernières réunions de région expliquer aux camarades que la restructuration était inévitable et qu’il fallait structurer la région métallurgie pour s’intégrer dans la région interprofessionnelles.

Évidemment, de nouveaux accrochages ont eu lieu avec les USTM du Pas de Calais -Flandres Douaisis-Dunkerquois qui voient à moyen terme la disparition des USTM. En clair tu avais comme seul soutien ton USTM celle du Valenciennois pour le Nord/Pas de Calais.

Par contre, tu as le soutien de la Fédération Métallurgie et l’UD Nord ce qui n’est pas étonnant au regard du 49ème que tu appliques maintenant sans souci.

Nous comprenons maintenant que tu veuilles prochainement une réunion des équipementiers et sous-traitants de la région à Arras à la demande et la présence de la Fédération Métallurgie. Cette situation grave et le glissement de la région vers la restructuration de la CGT, laissera une région métallurgie CGT de classe laminée car les USTM passeront par la trappe.

Un ancien dirigeant de la région avait écrit que la région finirait dans les bras des réformistes, mais c’est toi qui en est le maître d’œuvre et aucun militant ne pourra l’oublier.

Reçois cher camarade, nos fraternelles salutations.

Pour l’USTM Pas de Calais Serge PIEDPLAT

Copie aux Unions Locales de Béthune, Liévin, Arras, Bruay, Lillers, Auchel, USTM du Flandres Douaisis - Dunkerquois et l’USTM du Haut Avesnois- Cambrésis,

Publié dans CGT

Commenter cet article

amis marcel 19/10/2014 00:22

salut jean pierre et bonjour a la famille rectification je ne suis pas une femme je suis un homme qui vous dis un bonjour depuis temps d annee de separation il y a logtemps que je suis en retraite j est 75 ans ont n ou blie pas les copains de travail malgré les annees qui passent je te vois de temps en temps a la tele felicitation fin du suspense je suis vouya au anf on m apelais bustin le balayeur au revoire a tous bonne fin d annee jurgawczynski marcel 22 rue saint geores citee du rieu 59690 vieux conde un petit bonjour par courrier me ferais un grand plaisire svp car sur ordi je ne suis pas fortiche