Lycée Jean Jaurès Montreuil en grève reconductible contre la réforme Chatel : AG de ville à Montreuil demain soir mardi 26 janvier à 18 heures 45 préau de la maternelle Marcellin Berthelot

Publié le par FSC

Le communiqué du jour : Les professeurs du lycée Jean Jaurès de Montreuil réunis en Assemblée générale avec leurs sections syndicales CGT, CNT, FO, SNES, ce 25 janvier 2010

... votent pour ce jour et pour la journée du mardi 26 janvier 2010 la reconduction de la grève sur la plate forme ci-dessous

... s'adressent aux collègues, aux parents de Montreuil pour les convier à une réunion d'information et de mobilisation demain mardi 26 janvier 18h45 à l'école maternelle Berthelot

... conscients que la bataille ne pourra se gagner sur le territoire du seul Montreuil, se tournent à nouveau vers les organisations syndicales nationales : appelez ensemble à la grève jusqu'au retrait !

-------------------
(N.B. la grève pour ce jour a été voté ce matin à 8h par 29 voix pour, 7 abstentions et 1 contre. La grève pour demain a été votée à midi trente aujourd'hui par 31 voix pour et 5 abstentions.)


A bientôt.

EN GRÈVE CONTRE LA CASSE
DU LYCÉE ET DE L'ÉDUCATION

 

Les enseignants du lycée Jean Jaurès réunis en assemblée générale, reconduisent leur grève
depuis jeudi 21 janvier. Nous sommes opposés à ce que le ministre Chatel a prévu de changer, dès la rentrée 2010,
dans le fonctionnement du lycée et dans la formation des maîtres:

Une réforme séduisante ?

Le gouvernement communique en direction des familles sur des arguments trompeurs :

Des stages de remise à niveau pour permettre des « passerelles » entre différentes filières ?

La réforme prévoit la mise en place de « stages passerelles » de deux semaines pour permettre aux élèves, selon leur gré, de changer de série en cours d’année.

Sur un trimestre, on évalue à 120 le nombre d’heures dispensées dans les enseignements qui font la

spécificité de chaque filière (L, S, ES, STG, ST2S, …).

Comment envisager sérieusement d’en assimiler les contenus en deux semaines seulement ?

Sans compter que, concrètement, chaque trimestre, les groupes classe se disloqueraient et les emplois du temps des élèves seraient modifiés.


Un lycée où chaque élève bénéficierait d’un « accompagnement personnalisé » de 2 heures par semaine, de stages de remise à niveau pour éviter le doublement ?

Attention : il ne s’agit en fait que de deux heures par semaine, par classe, et non par élève ! Il est

mensonger de laisser penser que chaque élève pourra bénéficier de 2 heures individuelles chaque

semaine. Un accompagnement prévu à 24 voire à 30 élèves peut-il vraiment être qualifié de personnalisé ? Comment prétendre ainsi favoriser la réussite des élèves ?


Un « tutorat » prévu pour l’orientation des élèves ?

Il est très paradoxal de mettre l’accent sur ce tutorat, qui serait confié aux professeurs non formés dans ce domaine, alors que la disparition des Conseillers d’Orientation Psychologues, compétents et diplômés, est déjà mise en oeuvre.


Un enseignement des langues par « groupes de compétences » ?

Il faut bien considérer que la formulation « groupes de compétences » ne signifierait pas

systématiquement des effectifs restreints. Cela serait décidé, dans le cadre de « l’autonomie des

établissements », par chaque établissement, qui devrait arbitrer sur tous les dédoublements, au

détriment, nécessairement, d’autres disciplines.

Des professeurs mieux formés ?

A la rentrée 2010, les professeurs débutants seront, dès leur première année, affectés sur des temps

complets. Leur seule formation se déroulera, au deuxième trimestre, sur une période de cinq semaines, durant laquelle ils seront remplacés par des étudiants en master. Cela signifie que les élèves auront au cours de l’année, pour une même discipline, plusieurs professeurs, dont certains non diplômés.


Nous défendons une Éducation nationale de qualité pour tous. On ne peut pas croire à un lycée mieux

« centré sur l’élève » avec 16 000 postes supprimés pour la seule année 2010 ! Nous vous invitons à

une réunion d'information et de mobilisation

mardi 26 janvier à 18 heures 45
dans le préau de l'école maternelle Marcellin Berthelot
(10 rue Berthelot, Croix de Chavaux)

Les professeurs du lycée Jean Jaurès en grève,

réunis en Assemblée Générale avec leurs sections syndicales SNES, FO, CNT, CGT

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article