Montée des luttes et des résistances !

Publié le par FSC

  logo-FSC.jpg

 

Travailleurs de la Poste en grève le 13, de même que ceux de la SNCF contre la casse du ferroviaire imposée par Bruxelles et le gouvernement,

grève des contrôleurs aériens contre l'euro-privatisation du ciel,

manifestation nationale le 15 juin pour la défense de l'hôpital public et de la Sécu

luttes ouvrières chez Fralib, Goodyear, Michelin, … contre les fermetures d'usines, pour les salaires chez Amazon ou chez Sambre et Meuse...

Le début d'été 2013 est revendicatif alors que les mauvais coups ne cessent d'être portés au monde du travail par un gouvernement aux ordres du grand patronat et qui applique mot à mot les injonctions de l'UE qui rêve de généraliser la misère et les reculs imposés au peuple grec.

Jamais autant qu'aujourd'hui nous n’avons eu les moyens d'assurer à tous un niveau de vie digne et un travail à tous, et pourtant l'horizon promis par le pouvoir est un recul sans limite et la destruction de tous les acquis, avec désormais les retraites dans la ligne de mire.

C'est la loi même du fonctionnement capitaliste. La lutte de classe n'est pas une invention, elle est une réalité et les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes et sur leurs luttes pour inverser la donne.

Comme le rappelait le dirigeant CGT Benoit Frachon, « les grandes conquêtes sociales ont toujours été et seront toujours le résultat de la lutte de masse consciente et organisée de la classe ouvrière ».

Travailleurs, enseignants, étudiants, paysans,... c'est tous ensemble en même temps que le grand capital nous attaque. C'est tous ensemble en même temps que nous devons riposter ou la misère va s'étendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

comte 11/06/2013 11:31

Frachon ... a également dit , en 1937 dans son ouvrage intitulé Le rôle social des syndicats : « Le syndicat n’a pas chaque jour de revendication de salaire à présenter. Il n’a pas en permanence
l’action collective, la lutte gréviste à préparer, ou à diriger, et cependant il doit, il peut être utile quotidiennement à ses adhérents. Le syndicat c’est aussi la solidarité et la fraternité
».
Parlant des grandes conquêtes sociales on ne peut aujourd’hui moins que jamais omettre de rappeler qu’à part celles qui ont accompagné la prise révolutionnaire du pouvoir par le prolétariat, elles
ont été payées par la poursuite et le progrès de l’exploitation capitaliste et n’ont en réalité jamais compromis la marche en avant du système.
Pour que les revendications immédiates soient véritablement satisfaites, c’est dans le but de la prise et de l’exercice du pouvoir que doit être menée la lutte de masse consciente et organisée de
la classe ouvrière