NATHALIE, CONSEILLERE PRUD'HOMALE CGT, TRAINEE DEVANT LA COUR D'APPEL DE VERSAILLES PAR LES ELUS PATRONS DU CPH DE DREUX! NATHALIE COMPTE SUR VOTRE SOUTIEN LE MARDI 13 SEPTEMBRE A 9H15

Publié le par FSC

MARDI 13 SEPTEMBRE PROCHAIN, A 9H15, REPONDEZ NOMBREUX AU CRI DU COEUR DE NOTRE CAMARADE NATHALIE NEIL QUI EST TRAINEE DEVANT LA COUR D'APPEL DE VERSAILLES PAR LES ELUS PATRONS AVEC LA COMPLICITE DE L'UNION DITE LOCALE CGT DE DREUX.

 

Quel crime est reproché à notre camarade Nathalie NEIL, militante et élue prud'homale CGT, au Conseil des Prud'hommes de DREUX?

  Nathalie que je connais, est une militante CGT de lutte de classes.

Notre camarade, était une ardente militante de la CGT à l'usine  PHILIPS EGP DREUX où elle était déléguée du personnel avant que celle-ci ne ferme, jetant tous les travailleurs à la rue. 

 

Nathalie est victime d'une cabale, d'une chasse aux sorcières comme en connaissent hélas de plus en plus de militants CGT qui se battent contre un patronat de combat, à partir de leurs positions de classe.

  Voilà donc notre camarade Nathalie traînée devant la justice pour des motifs visiblement fabriqués de toutes pièces.  Gravissime, non seulement Nathalie est l'instrument de la vindicte patronale du MEDEF mais en plus, elle est la cible de "syndicalistes" de l'Union Locale dite CGT, qui, dans cette sordide affaire, sont complices des élus prud'hommes patronaux.

  Nathalie est une vaillante militante CGT qui défend les travailleurs et le Code du Travail.

 

Militante d'avant-garde, seule avec trois enfants, elle s'est toujours battue pour défendre ses valeurs et les intérêts des travailleurs. Depuis des années, Nathalie subit toutes les attaques du patronat et du MEDEF (non reconnaissance de sa qualification d'ingénieur, multiples procédures disciplinaires et 3 licenciements successifs en 18 mois).

 

Nathalie vous demande de venir nombreux la soutenir à l'audience de la Cour d'Appel de VERSAILLES qui se tiendra le mardi 13 septembre prochain à 9h15.

 

Jacques TOURTAUX

Ancien président CGT de la Section Commerce

du Conseil des Prud'hommes

Commenter cet article