Pas de pause électorale chez Renault

Publié le par FSC

logo-FSC.jpg

Les luttes se développent chez Renault pour les salaires 

Depuis plusieurs jours, des actions se déroulent à Cléon mais aussi et surtout au technocentre de Guyancourt (Yvelines, 10000 techniciens et cadres), au centre de recherche de Rueil (92), au centre d'essai de Lardy (91) ainsi qu'au siège de Billancourt (92).

Les débrayages se multiplient sur les sites, avec une participation souvent exceptionnelle, pour des augmentations de salaires alors que les salaires réels baissent depuis 2005 et que les actionnaires continuent de s'engraisser. Une action convergente de tous vers le Technocentre est désormais mise en débat.

 

Pas de pause électorale, le Front Syndical de Classe appelle a une généralisation des luttes. Pour les salaires et l'emploi, il n'y a pas d'autre issue !

Les millionnaires se multiplient comme des mouches en France et dans le monde, de l'argent il y en a !

Correspondant FSC

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article

FSC72 11/03/2012 11:59

Bonjour Camarades ,
Pour information , l'usine Renault -ACI Le Mans debraille également , un blocage de l'entrée de l'usine a eu lieu cette semaine .