Philips Dreux points sur les journées du 10 et 11 mars 2010

Publié le par FSC


Le mercredi 10 mars 2010, ce n'est pas une  réelle surprise, par courrier, le tribunal d'appel de Versailles, nous confirme l'information d'une procédure d'appel de la décision du tribunal de Chartres interjetée par la Direction de Philips.
Le 19 février 2010, le tribunal saisi par les organisations syndicales CGT et FO ainsi que le CE et CCE avait ordonné la reprise du travail dans l'usine Drouaise fermée par la direction et de stopper le projet de licenciement collectif.

Cette nouvelle s'est ajoutée à une invitation express à sous-préfet de Dreux. Le préfet, Monsieur Roger SIHOL voulait rencontrer les organisations syndicales du site de DREUX.
Le préfet, déclare que ce n'est pas  à l'état de décider de ce que doit faire la Direction de Philips.
Le préfet indirectement sans vouloir s'impliquer dans le PSE du site de DREUX, demande aux organisations syndicales de redevenir raisonnables et accepter la fatalité de perdre nos emplois et la fermeture du site de DREUX.

Une position de vue que conteste le syndicat CGT Philips Dreux. La CGT propose aux salariés de continuer le combat pour le maintien de nos emplois. le role du syndicalisme est de favoriser la sauvegarde d'un tissu économique sur le bassin drouais.

Ce matin à 9h30, en assemblée générale, les salariés du site  de Dreux, ont voté la motion suivante, reouverture pour examiner les nouvelles propositions du livre 1 , mais réaffirment que celle-ci n'est pas en contradictoin sur la cause du combat unis pour le retrait du PSE.

 

Manuel Georget

Publié dans Luttes - actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article