Réponse et soutien UFCM-CGT de Reims à notre camarade Dominique LIOT ERDF-GRDF Toulouse

Publié le par FSC

A l'attention de Mr Lagarde Bernard.
Objet: contestation de la criminalisation du fait syndical

Monsieur le Directeur,

 

      Nous vous écrivons afin de protester contre la sanction injuste portée à l’encontre de notre camarade, Dominique LIOT, salarié de vos services à ERDF-GRDF Midi-Pyrénées.

 

Notre organisation dénonce la discrimination syndicale dont Mr LIOT fait l’objet. Car, c’est de cela dont il s’agit dans les faits :

 

            Motif essentiel de la sanction : l’opération de rétablissement de l’électricité à un couple de RMIstes et leur petite fille de 2 ans. C’est tout le sens du service public qui est en cause, dans ce monde du libéralisme triomphant où la norme et les résultats financiers deviennent le seul objet digne d’intérêt aux yeux des responsables dont vous êtes, de ces services publics privatisés que sont GDF / Suez et EDF SA.

 

            Pourtant, le progrès ne vaut-il pas que s’il est partagé par tous ? Et vous vous vantez de nous devoir « plus que la lumière ». A moins qu’au nom des profits rois, vous ne vouliez participer à l’épidémie de…morts de froid. Ces gens freinent-il à ce point les capacités de votre conglomérat de se développer à l’étranger, qu’ils doivent être sacrifiés ?

 

            Sanctionné uniquement pour avoir revendiqué cette action au nom de la CGT Energie Midi Pyrénées, Mr LIOT est aussi sanctionné pour avoir résisté et soutenu ses collègues comme Rodolphe de Toulouse et Nordine de Paris, toujours licenciés pour faits de grève. Sanctionné pour avoir participé au lancement et à l’animation d’une grève gagnante :l’arrêt du projet d’externalisation des activités Réseau Electrique et des suppressions de sites, maintien d’un groupe branchements et 129 emplois gagnés.

 

            Par la présente, nous lui témoignons tout notre soutien, et vous rappelons :

L’urgence, pas seulement en période hivernale, de maintenir l’alimentation électrique à ceux qui en ont le plus besoin.

            Non, nous n’accepterons pas la criminalisation des Résistants d’aujourd’hui.

 

                                     Le secrétaire Cheminots UFCM-CGT de Reims,

                                               NEAU Sébastien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article