Retraite : nous, on n’a rien oublié !“Ni un, ni deux, ni trois ans de plus,C’est 60 ans et pas un jour de plus !”

Publié le par FSC

Le texte suivant de la CGT de Renaul Cléon met bien en évidence le décalage entre les revendications du mouvement sur les retraites et confirme la volonté de travailleurs de plus en plus nombreux à d'abord compter sur la poursuite des luttes dans se laisser tromper par les mises en scène du nouveau pouvoir.

Ci-après larges extraits du texte des camarades de Cléon.

 

 

***************************************************

 

cgt.renault.cleon@wanadoo.fr

cgt.cleon@renault.com

fax: 01 76 86 78 40

  

 

Pendant des semaines, tout au long de l’automne 2010, c’est avec ce mot d’ordre,

crié dans toutes les manifestations, que des millions de salariés se sont opposés à la réforme des retraites voulue par le tandem Sarkozy- Fillon:

- une réforme imposée de force, contre l’avis majoritaire de la population

- une réforme dont nous avons immédiatement réclamé l’abrogation, afin

de conserver la retraite à 60 ans pour tous.

Malheureusement, installé depuis moins d’un mois, le nouveau gouvernement vient

de faire un autre choix, un bien mauvais choix:

- celui du refus d’abroger purement etsimplement la réforme scélérate des retraites, instituée par le décret du 9 novembre 2010.

- celui d’un retour à la retraite à 60 ans seulement pour des salariés ayant commencé leur carrière professionnelle à 18 ou 19 ans (cinq trimestres cotisés à la fin de l’année civile des 20 ans). Mais en plus, à condition de réunir un certain nombre de trimestres réellement“cotisés”, à distinguer des trimestres “validés” qui figurent sur le “ relevé de carrière ”.

 

En clair, le décret “retraite” ne remettra pas en cause le réforme des retraites, votée en 2010. Il ne concernera en réalité que 20% des retraités. Pour 80% des retraités, le droit au départ restera... à 62 ans!

Tout cela en attendant la remise à plat du dossier des retraites, prévue à la fin de l’année, pour une nouvelle réforme courant 2013. Pour de nouvelles remise en cause de nos droits ?

Un décret - dont le texte doit paraître à la fin du mois de juin - va rétablir la possibilité de

partir à 60 ans. Mais sur un peu plus de 600 000 personnes partant à la retraite, chaque année,

seulement 110 000 pourront en bénéficier (une sur six seulement !) .

Et encore, à certaines conditions:

-                          avoir commencé à travailler tôt, dès 18 ou 19 ans (avoir “cotisé” 5 trimestres à la fin de l’année de ses 20 ans ou pour les personnes nées entre octobre et décembre, avoir cotisé 4 trimestres à la fin de l’année de ses 20 ans )

-                          avoir cotisé la durée requise pour sa génération (voir le tableau ci-dessous )

Attention:

 

pour avoir droit à ce départ à 60 ans, il faudra prendre en compte que tous les

trimestres “validés” ne seront pas pris en compte. 

 

Qu’est-ce qui distingue un trimestre “cotisé” d’un trimestre “validé” ?

 

- le trimestre “cotisé” correspond à un trimestre au cours duquel des

cotisations retraite (et non des “charges”, comme on l’entend trop souvent ) ont

été effectivement prélevées sur le revenu et versées aux caisses de retraite

 

- le trimestre “validé” correspond à un trimestre attribué gratuitement, dans

certaines conditions (chômage, maternité/paternité, maladie, service

militaire...)

 

Chômage 2 trimestres maxi

Service militaire 4 trimestres maxi

Maladie 4 trimestres maxi

Accident du travail 4 trimestres maxi

Maternité 6 trimestres maxi

 

Pour les travailleurs remplissant les conditions de durée et de début d’activité – mais uniquement pour cette minorité de 20% - l’âge d’ouverture du droit à retraite sera donc avancé, en fonction de la génération:

 

Encore une fois, tant mieux pour les 100 000 travailleurs qui, chaque année, vont pouvoir avancer leur départ en retraite de 9 mois à 2 ans.

 

Mais ce n’est surement pas une raison pour accepter que chaque année, plus de 600 000 travailleurs restent sur le carreau !

 

Ce n’est pas surement pas pour ça que pendant 3 mois, en 2010, nous avons fait grève et nous avons manifesté par millions dans les rues !

 

**************************************************

Voir texte complet

Retraites_Cleon_Page_1.jpgRetraites_Cleon_Page_2.jpgRetraites_Cleon_Page_3.jpg

 

Retraites_Cleon_Page_4.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article