Rouen: Barrages filtrants de salariés de M-Real et Petroplus

Publié le par FSC

 

Plusieurs centaines de salariés d'entreprises en difficulté de Haute-Normandie, comme M-Real et Petroplus, ont installé des barrages filtrants ce jeudi matin sur les axes routiers conduisant à Rouen pour protester contre «la désindustrialisation», a indiqué une source syndicale.

Ces salariés se sont répartis vers 6h sur quatre rond-points qui desservent cette agglomération, au sud et à l'ouest, et ont distribué des tracts aux automobilistes. Ce mouvement, organisé par l'Union départementale CGT de Seine-Maritime et qui a provoqué d'importantes perturbations de la circulation, devait se terminer en milieu de matinée.

«Nous voulons interpeller la population et les élus sur la désindustrialisation de la région»

Plusieurs entreprises étaient représentées, en particulier la papeterie M-Real d'Alizay dans l'Eure qui emploie 330 salariés et dont la fermeture a été annoncée et la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne en Seine-Maritime où 120 emplois sur 550 doivent être supprimés. «Nous voulons interpeller la population et les élus sur la désindustrialisation de la région», a affirmé Jean-Yves Lemahieu, délégué syndical CGT chez M-Real.

Une manifestation comparable, avec deux rond-points bloqués, a été organisée le 26 octobre aux entrées sud de Rouen, toujours à l'initiative de l'UD-CGT de la Seine-Maritime.

Publié dans Luttes - actualités

Commenter cet article